Rhume

Comprendre

Le nez, un organe à ne pas sous-estimer

Important pour la respiration

La première fonction du nez, bien entendu, c'est de nous permettre de respirer. Dans la respiration, le nez sert surtout à protéger les poumons. L'air que nous inspirons est en effet souvent froid, sec et pollué.

Passer par le nez lui permet de s'humidifier au contact des muqueuses, de se réchauffer petit à petit. Il traverse en outre un filtre qui retient les plus grosses poussières et particules qui pourraient irriter les bronches.

Avoir du nez, c'est avoir du goût!

Le nez est aussi l'organe de l'odorat. C'est à ce niveau (partie haute des fosses nasales) que les terminaisons nerveuses du nerf olfactif entrent en contact avec les molécules odorantes extérieures. C'est donc dans le nez que les odeurs sont perçues, avant que l'information ne soit envoyée au cerveau qui va reconnaître et interpréter les différents parfums; mais aussi les sensations gustatives. Le goût naît de cellules situées sur la langue, qui ne perçoivent que cinq saveurs: le sucré, le salé, l'amer, l'acide et une cinquième saveur appelée umami, celle du glutamate. Toute la perception fine des arômes et des saveurs se situe au niveau du nez, les molécules odorantes de notre nourriture passant derrière le voile du palais.

Un nez pour parler

Enfin, le nez nous aide à nous faire comprendre. Il joue en effet, avec les sinus, le rôle d'une caisse de résonance qui modifie les sons que nous émettons pour parler. C'est pour cela qu'il est si facile de repérer à l'oreille une personne qui a le nez bouché!

Ecrit par Marion GarteiserLire l’article suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
Les maladies de A à Z