Rhume

Traitement

Les traitements contre le rhume

Gouttes et spray décongestionnants

Comme le rhume guérit spontanément en quelques jours, la priorité est de diminuer les symptômes désagréables. La première arme pour cela, ce sont les traitements locaux, qui sont appliqués dans le nez.

Pour améliorer la respiration nasale, les gouttes ou spray décongestionnants sont fréquemment utilisés. Ils ont un effet vasoconstricteur, c'est-à-dire qu'ils diminuent la taille des vaisseaux sanguins pour que moins de sang parvienne jusqu'aux muqueuses. Automatiquement, les muqueuses dégonflent, la respiration par le nez est plus facile et on se mouche moins.

Attention à l'accoutumance

Certaines gouttes nasales contiennent, en plus du principe actif vasoconstricteur, des antihistaminiques ou des corticoïdes pour calmer la réaction inflammatoire locale et diminuer la rhinorrhée (nez qui coule). D'autres offrent une petite quantité d'antibiotiques, mais ce ne sont pas les plus utiles.

Attention, tous les sprays et gouttes contenant un vasoconstricteur peuvent entraîner une accoutumance: la muqueuse gonfle plus encore quand le produit cesse de faire effet, ce qui donne envie d'augmenter les doses, créant un cercle vicieux appelé rhinite médicamenteuse. Il est donc déconseillé d'utiliser des décongestionnants locaux pendant plus de 5 à 7 jours.

Des traitements oraux contre le rhume

Des médicaments oraux, pris par la bouche, peuvent aussi agir contre le rhume:

  • antalgiques contre les maux de tête;
  • paracétamol pour lutter contre la fièvre et les douleurs;
  • et éventuellement des anti-inflammatoires.

En revanche, l'aspirine n'est pas conseillée contre le rhume. Elle présente en effet trop d'effets secondaires pour une utilité qui n'est pas supérieure aux médicaments cités.

On peut aussi citer les décongestionnants pris par voie orale. Il s'agit de vasoconstricteurs qui sont souvent associés à du paracétamol ou à des antihistaminiques. Ces médicaments présentent des risques pour les personnes souffrant d'hypertension, ils sont donc moins souvent prescrits que les gouttes ou sprays.

Ecrit par Marion GarteiserLire l’article suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
iStock_000008867455XSmall
Les maladies de A à Z