Zoom

nevrite-optique_493x200

Zoom sur la névrite optique

La névrite optique est souvent l'un des premiers symptômes de la sclérose en plaques. Le point avec le Dr Antonella Boschi, neuro-ophtalmologue (Saint-Luc-Bruxelles).

Qu'est-ce que la névrite optique et quels en sont les symptômes?

Dr Antonella Boschi: La névrite optique est une inflammation du nerf optique. Dans la grande majorité des cas, elle n'affecte qu'un oeil à la fois. Chez les personnes atteintes de sclérose en plaques (SEP), elle se manifeste par une baisse de l'acuité visuelle. Au début, le patient voit flou, il a l'impression d'avoir un voile grisâtre devant les yeux. Les couleurs lui semblent moins contrastées, "délavées", presque pastels (surtout le rouge). Parfois, il se plaint de phénomènes lumineux: il voit des "étoiles", des flashs induits par les mouvements des yeux. Puis, dans les 2 semaines qui suivent, l'acuité visuelle peut baisser davantage et aller jusqu'à une perte quasi complète de la vision. Dans 95% des cas, une douleur l'accompagne ou la précède. Le patient a mal quand son oeil est en mouvement ou alors il se plaint d'une douleur située derrière le globe oculaire.

Une névrite optique indique-t-elle toujours une sclérose en plaques?

En Belgique, plus d'un tiers des patients atteints de SEP font une ou plusieurs névrites optiques, particulièrement en début de maladie. Mais toutes les névrites n'indiquent pas forcément une SEP. D'autres pathologies peuvent en être responsables: lupus, méningites infectieuses, syphillis, maladie de Lyme, tuberculose, infection sévère des sinus, etc. D'où l'intérêt de faire des examens complémentaires pour confirmer le diagnostic de SEP et exclure les autres causes.

Combien de temps dure une névrite optique?

Entre les premiers symptômes et le début de la récupération, la poussée inflammatoire dure environ deux semaines. La douleur intra-oculaire, quant à elle, ne dure que 3 à 5 jours. Elle peut être facilement soulagée avec des antidouleurs. Dans 90% des cas, avec ou sans traitement, la récupération de la vision est quasiment totale au cours du mois qui suit. Toutefois, certains patients récupèrent plus lentement (en 2 ou 3 mois) et parfois partiellement leur acuité visuelle. De plus, en cas de névrites optiques récurrentes, il est possible de cumuler les déficits visuels.

Publicité
Les maladies de A à Z