Zoom

traitement-symptomes-cannabis-behandeling-symptomen-cannabis_493x200

Soigner la SEP par le cannabis: une bonne idée?

15% des personnes souffrant de sclérose en plaques consommeraient de la marijuana pour soulager leurs symptômes. Mais qu'en disent les experts? Et quels sont les risques?

Efficacité limitée sur les symptômes

La marijuana bénéfique en cas de SEP? Certains patients en ont fait l'expérience et avancent que oui! Du coup, de nombreuses recherches ont été menées pour découvrir les réelles propriétés médicales de cette "drogue douce", déjà utilisée depuis des siècles par nos ancêtres pour ses vertus thérapeutiques. Certaines études ont en effet montré des preuves d'efficacité du cannabis pour traiter la douleur et réduire la spasticité. Mais à ce jour, elles ne font état que d'une amélioration modeste des symptômes.

Un médicament à base de cannabis

Un spray buccal à base de cannabis a toutefois été mis au point et autorisé dans plusieurs pays européens. "Il ne faut pas surestimer les effets du cannabis sur les symptômes", explique Marie D'hooghe, neurologue au Centre National de Sclérose en Plaques. "Les études montrent que l'effet de ce spray est limité: il réduirait de 20 à 30%, et de manière transitoire, certains symptômes comme la douleur. Toutefois, si cela peut aider les patients à les tolérer, pourquoi pas…" Actuellement, ce produit n'est pas encore autorisé en Belgique. Il est possible de se le procurer à l'étranger, sur prescription de votre neurologue, mais la procédure est compliquée. Et surtout, le médicament, très coûteux, n'est pas remboursé!

Cannabis et cognition: attention!

Entre médicament standardisé à base de cannabis et la marijuana achetée dans la rue, il y a un monde de différence! "Lorsqu'un patient me confie qu'il fume du cannabis pour soulager ses symptômes, je le mets toujours en garde", confirme le Dr D'Hooghe. "Impossible de contrôler les substances que le produit acheté contient! En outre, lorsque le cannabis est fumé, sa concentration dans l'organisme s’élève brusquement. A ce niveau, il provoque alors des effets psycho actifs : la personne peut, par exemple, devenir anormalement euphorique. De plus, l’utilisation à longue terme peut causer une altération des fonctions cognitives: vitesse de traitement de l'information, fonctionnement de la mémoire, perception visuo-spatiale... Or, il y déjà une vulnérabilité cognitive chez les patients SEP!" A prendre en compte si vous vous risquez à tester ce type de thérapie très alternative…

Le cannabis pour protéger vos neurones?

A force de s'interroger sur les vertus de la marijuana, les scientifiques ont fini par en découvrir des propriétés encore insoupçonnées. Les cannabinoïdes, substances actives du cannabis, pourraient encourager la réparation des dommages sur les neurones et donc limiter la progression de la sclérose en plaques! Des niveaux peu élevés du produit – et donc non psychotropes - seraient dans ce cas suffisants. Bien qu'il soit trop tôt pour se réjouir, ces perspectives restent très prometteuses! Cette plante n'a donc pas fini d'intéresser les chercheurs…

Sources

National Recommandations Regarding the Use of Cannabis in Multiple Sclerosis, Clinical Advisory Board of the National Multiple Sclerosis Society, New York, 2011.

Publicité
Les maladies de A à Z