Zoom

troubles-cognitifs-revalidation-cognitieve-stoornissen-revalidatie_493x200

SEP: halte aux troubles cognitifs!

Problèmes de mémoire, d'attention… Avec la SEP, des troubles cognitifs peuvent apparaître. Une prise en charge par un neuropsychologue peut permettre de limiter ces symptômes.

Freiner la perte cognitive

Difficultés de concentration, troubles de l'attention, de la mémoire… La sclérose en plaques peut avoir un impact sur vos capacités cognitives. Une fatalité? Au contraire!

Dès les premiers signes, même légers, parlez-en à votre neurologue. Il pourra vous diriger vers un neuropsychologue, qui réalisera un bilan des déficits et des capacités cognitives intactes. En fonction des résultats, il peut mettre en place un programme de revalidation neuropsychologique. Des exercices stimulant la fonction cognitive touchée permettent d’en ralentir la dégradation.

Au quotidien: compenser la perte cognitive

Malheureusement, il est généralement difficile de récupérer les capacités cognitives perdues. Pour limiter au maximum l'impact de certains troubles de la mémoire ou de l’attention sur votre quotidien, votre neuropsychologue vous apprendra à mettre en place des stratégies de compensation. En cas de difficultés de mémorisation par exemple, il est possible de recourir à des moyens mnémotechniques ou des aides externes: agenda, bloc note, rappel sonore sur l'ordinateur des tâches à réaliser… Au programme également, une série d'astuces au quotidien. Poser ses médicaments à prendre le matin à côté de la machine à café, entamer votre travail au moment de la journée où vous êtes le plus performant… Par ces moyens détournés, vous pourrez ainsi continuer à réaliser toutes vos tâches quotidiennes.

Un travail à long terme

Le contrôle de la perte cognitive restera un challenge à vie. C'est pourquoi le travail avec un neuropsychologue doit idéalement ne jamais s'arrêter. Néanmoins, ces séances ne sont pas encore remboursées par l'INAMI, à part dans les centres de revalidation conventionnés. Un coût qui s'avère souvent un frein pour les patients. Si vous n'avez pas les moyens de poursuivre la revalidation sur le long terme, optez toutefois pour quelques séances avec un neuropsychologue. De quoi apprendre les bons gestes pour limiter l'impact de ces troubles cognitifs sur votre qualité de vie.

Plus d'infos sur le site du Centre National de Sclérose en Plaques

Publicité