Zoom

troubles-sommeil-slaapstoornissen_493x200

SEP et troubles du sommeil: pas une fatalité

Stress, spasticité, urgences urinaires: les manifestations de la sclérose en plaques peuvent entraver votre sommeil. N’hésitez pas à consulter votre neurologue; des solutions existent.

De la sclérose en plaques à l'insomnie

Vous êtes atteint de sclérose en plaques et souffrez de troubles du sommeil liés à cette maladie? Vous n’êtes pas le seul! Ces troubles ne constituent pas un fait isolé: une étude a démontré que près de la moitié (40%) des personnes atteintes de sclérose en plaques étaient susceptibles d’en souffrir (1). La difficulté à s’endormir arrive en tête des ennuis les plus fréquemment rencontrés, suivie de près par des réveils fréquents.

Les symptômes de la sclérose en plaques en cause

Mais quel est donc le lien entre sclérose en plaques et insomnie? En fait, les troubles du sommeil ne résultent pas directement de la maladie; ils sont une conséquence des symptômes de la sclérose en plaques.

Les principaux symptômes incriminés?

  • Stress ou épisodes dépressifs sont susceptibles de perturber votre sommeil.
  • Des douleurs nocturnes et des problèmes de spasticité (augmentation du tonus musculaire qui peut être douloureuse et handicapante) peuvent entraver votre endormissement ou vous réveiller de manière répétée au cours de la nuit.
  • Si vous avez des problèmes au niveau de la vessie, vous êtes peut-être aussi amené à devoir vous lever régulièrement pour vous rendre aux toilettes.

Notez encore que lors du traitement des poussées de la sclérose en plaques, les corticoïdes qui vous sont administrés peuvent perturber votre sommeil. Ces effets sont généralement très temporaires.

Quelles solutions contre les troubles du sommeil?

Bonne nouvelle: la plupart de ces symptômes gênants peuvent être soulagés, du moins partiellement grâce aux traitements. Les douleurs et les spasmes liés à la spasticité ou les problèmes d’urgences urinaires peuvent, par exemple, être atténués.

Parlez-en à votre neurologue!

Vous ne dormez pas bien? Parlez-en à votre neurologue. Expliquez-lui les difficultés que vous rencontrez au cours de la nuit. Il existe des traitements qui peuvent vous aider à retrouver un sommeil plus paisible. Et si vous passez de bonnes nuits, vous diminuerez votre fatigue et, à terme, vos journées seront elles aussi meilleures.

1 Consortium of Multiple Sclerosis Centers 24th Annual Conference and the Third Joint Meeting of Americas Committee for Treatment and Research in Multiple Sclerosis (CMSC): Abstract S07. Presented June 4, 2010.

Publicité
Les maladies de A à Z