Témoignages

sep-regime-ms-dieet_238x120

Les patients SEP doivent-ils observer un régime alimentaire spécial?

Pr Bénédicte Dubois, neurologue, UZ Leuven

Comme c’est le cas avec d’autres affections sévères, dont le cancer par exemple, les personnes atteintes de sclérose en plaques se posent des questions sur ce qu’elles peuvent manger. Certains aliments ont-ils une influence sur leur maladie?

Que répondez-vous aux patients SEP qui vous demandent un régime?

«Après le diagnostic de leur maladie, les patients SEP se posent en effet souvent des questions sur leur alimentation. Ils trouvent sur l’internet toutes sortes de régimes et de témoignages de patients et sont désireux d’en savoir plus. L’état actuel de la science permet d’ores et déjà d’affirmer qu’aucun régime alimentaire n’influence l’apparition ou l’évolution de la sclérose en plaques. L’alimentation est certes importante dans la prévention des maladies cardiovasculaires et de certains cancers. Mais elle n’a aucune influence sur l’évolution de la maladie dans le cas de la sclérose en plaques.»

Quelle alimentation leur recommandez-vous?

«Une alimentation saine, équilibrée et variée, suffit en principe à éviter les carences. Soit plusieurs portions de fruits et de légumes par jour, suffisamment de protéines (produits laitiers, céréales, poisson ou viande) et peu de graisses. Boire de préférence de l’eau, ne pas fumer et faire régulièrement de l’exercice physique. Plus encore que dans le cas d’autres affections, les patients SEP ont tout bénéfice à entretenir au mieux possible leur condition physique. Cela facilitera la revalidation et permettra d’éviter ou de limiter certaines complications.»

Les patients SEP doivent-ils parfois quand même adapter leur alimentation?

«S’ils perdent leur mobilité, le risque de surpoids augmente. Il faut dès lors adopter une aimentation saine pour en limiter les effets. La constipation est aussi plus fréquente quand les patients éprouvent plus de difficultés à bouger. Il faudra peut-être dans ce cas adaptater le régime alimentaire, par exemple en mangeant plus de fibres et en buvant plus d’eau. Enfin, en cas de troubles de la déglutition, il pourra aussi être nécessaire de modifier l’alimentation: consommer des aliments moins liquides ou plus solides et des boissons gazeuses qui stimulent les muscles de la déglutition.»

Quel est le message à faire passer aux patients SEP?

«Les recommandations pour les patients SEP sont identiques à celles pour la population en général. Les personnes peu mobiles, constipées ou ayant des problèmes de déglutition doivent toutefois se montrer davantage vigilantes. Mais c’est aussi valable pour la population en général. Mener une vie saine ne protège pas de la SEP. Il n’y a donc aucune raison de priver les patients SEP d’un bon petit plat. Ou d’un verre d’alcool, avec modération bien sûr…»

Zoom

Lésions de la myéline



Le système immunitaire des patients atteints de SEP s'attaque à la gaine des neurones, la myéline, comme s'il s'agissait d'un ennemi (bactérie, tumeur...). Les causes de ce dérèglement immunitaire sont encore inconnues.

Lésions de la myéline



Le système immunitaire des patients atteints de SEP s'attaque à la gaine des neurones, la myéline, comme s'il s'agissait d'un ennemi (bactérie, tumeur...). Les causes de ce dérèglement immunitaire sont encore inconnues.

Lésions de la myéline



Le système immunitaire des patients atteints de SEP s'attaque à la gaine des neurones, la myéline, comme s'il s'agissait d'un ennemi (bactérie, tumeur...). Les causes de ce dérèglement immunitaire sont encore inconnues.

Lésions de la myéline



Le système immunitaire des patients atteints de SEP s'attaque à la gaine des neurones, la myéline, comme s'il s'agissait d'un ennemi (bactérie, tumeur...). Les causes de ce dérèglement immunitaire sont encore inconnues.
Publicité
Les maladies de A à Z