Sclérose en plaques

Traitement

La mitoxantrone (Novantrone®)

En cas d'activité importante de la maladie

La mitoxantrone est un puissant immunosuppresseur qui agit en interférant avec la multiplication et la fonction de certains globules blancs, en particulier les lymphocytes.

Dans la sclérose en plaques, il peut être utilisé soit en cas de poussées particulièrement sévères soit en cas d'activité importante de la maladie avec progression du handicap.

Une dose limitée au cours de la vie

Dans certains cas, la mitoxantrone peut non seulement freiner significativement la progression de la sclérose en plaques mais aussi permettre une récupération partielle des derniers déficits apparus.

Malheureusement, l'utilisation de la mitoxantrone est limitée par sa toxicité. Au-delà d'une certaine dose accumulée de cure en cure, ce traitement peut en effet provoquer une insuffisance cardiaque. Le nombre total de cures de mitoxantrone, au cours d'une vie, est donc limité. Pour cette même raison, la fonction cardiaque est contrôlée avant son utilisation. L'administration est généralement bien supportée, mais peut s'accompagner de nausées et de fatigue.

Effets secondaires

Par ailleurs, la mitoxantrone peut favoriser la survenue d'infections et dans de très rares cas de cancer. Le traitement peut aussi aggraver des problèmes de fertilité préexistants. Malgré tous ces désagréments, il reste bien toléré et d'une grande utilité pour calmer la maladie durant les phases d'activité importante. D'autres médicaments de la même famille mais présentant moins d'effets secondaires sont à l'étude.

Ecrit par Dr Emmanuel Bartholomé

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
mitoxantrone_180x180
Les maladies de A à Z