Sclérose en plaques

Traitement

Traitement de la SEP: l’acétate de glatiramère (Copaxone®)

Principe

L'acétate de glatiramère est un mélange de petits morceaux de protéines, des peptides qui ressemblent à la myéline. Injectés quotidiennement (Copaxone® 20 mg/ml) ou tous les trois jours (Copaxone® 40 mg/ml) par voie sous-cutanée, ils induisent une certaine tolérance du système immunitaire vis-à-vis de la myéline et réduisent ainsi la fréquence des poussées.

Injection quotidienne sans syndrome pseudo-grippal

La Copaxone® 20 mg/ml est injectée quotidiennement. Une nouvelle version de ce médicament – la Copaxone® 40 mg/ml - permet de diminuer de moitié la fréquence des injections (trois par semaine au lieu d’une par jour).

Contrairement aux interférons, l’injection de Copaxone ne provoque pas de syndrome pseudo-grippal. Le point d’injection peut rester douloureux, rouge et gonflé pendant quelques jours, mais ces effets secondaires sont aussi très variables d’un patient à l’autre. Rarement, le patient peut ressentir peu après son injection un malaise consistant en une oppression thoracique parfois angoissante. Ce malaise est bénin et cède en quelques minutes au repos.

Ecrit par Dr Emmanuel BartholoméLire l’article suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
acetate-de-glatiramere-glatirameeracetaat_180x180
Publicité
Les maladies de A à Z