Spasticité

Conséquences

Rétraction des muscles et enraidissement articulaire

Quand le muscle se raccourcit

La spasticité peut rapidement provoquer une rétraction musculaire. Le muscle spastique est contracté en permanence et n'est plus étiré. Avec le temps, les fibres musculaires se raccourcissent et le muscle se rétracte.

Un impact sur la motricité

En l'absence de rétractions musculaires, il est toujours possible de ramener le membre dans une position normale en tirant sur celui-ci. Par contre, lorsque ces rétractions apparaissent, le muscle devenu plus court ne peut plus s'étendre. Ce qui limite le mouvement.

Enraidissement articulaire

Un enraidissement articulaire peut survenir lorsque le membre est immobilisé par les rétractions musculaires. L'articulation peut en effet s'ankyloser en l'absence de sollicitation. Indépendamment des problèmes musculaires, le membre spastique devient alors figé dans une position anormale.

Une minorité de patients?

Les rétractions musculaires accompagnées d'enraidissements articulaires ne concernent qu'une minorité de patients spastiques sévères. La spasticité modérée se manifeste par une augmentation du tonus, une fatigabilité musculaire... sans aucune rétraction ou fixation articulaire.

Ecrit par Thomas CoucqLire l’article suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
retractions-muscles-enraidissement-articulaire-spiersamentrekkingen-gewrichtsverstijving_180x180
Témoignages
spasticite-limiter-sequelles-avc-spasticiteit-beperken-gevolgen-cva_238x120
Dr Patricia Redondo, neurologue au CHU (…)
En vidéos
Flexum du coude, main et poignet spastiques
Publicité
Les maladies de A à Z