TDAH

Au quotidien

Les conséquences à l'école et en famille

Le révélateur de l'école

L'école est le lieu privilégié de diagnostic du TDAH. Il s'agit du premier lieu structuré où l'enfant est confronté à l'accomplissement d'une tâche intellectuelle, parfois rébarbative. Bien souvent, le TDAH a évolué depuis la petite enfance, sans que le diagnostic n'ait été posé car sans conséquences réellement dommageables. L'échec scolaire est la règle chez la plupart des enfants hyperactifs, qui développent une haine farouche de l'école.

Un décalage entre capacités et résultats

L'enfant vit en général très mal ce décalage entre ses capacités véritables (l'enfant hyperactif est aussi intelligent et courageux qu'un autre!) et ses performances scolaires. Il se construit une image négative de lui-même avec repli sur soi et difficultés relationnelles. Les bulletins scolaires rappellent bien souvent les difficultés rencontrées et les professeurs insistent parfois, à tort, sur le "manque d'effort".

Une souffrance de toute la famille

Cette souffrance est aussi celle de toute une famille et de parents débordés. Souvent qualifiés de mauvais parents, pas assez sévères, ces derniers ont les plus grandes difficultés à faire preuve d'autorité face à des petites tornades. La vie à la maison se résume alors à une succession d'interdictions non suivies, de confrontations douloureuses où émergent uniquement les limites de l'enfant, hyperémotif et inconscient du danger.

Lire l’article suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
Les maladies de A à Z