TDAH

Diagnostic

L'entretien avec le spécialiste

Un diagnostic précoce

Un diagnostic précoce permet la prise en charge des symptômes. Le pronostic est donc meilleur. Chez l'adulte, le diagnostic est effectué trop souvent tardivement. Les symptômes d'inattention, d'hyperactivité et d'impulsivité sont "cachés" par des plaintes anxiodépressives, des problèmes de dépendance à l'alcool, aux médicaments et par un sentiment de dévalorisation, qui constituent dans la plupart des cas les premiers motifs de consultation.

Retracer l'histoire du patient

L'entretien avec un pédopsychiatre, un neuropédiatre ou un psychiatre est la base de la mise au point. Le médecin s'attachera à retracer l'histoire des manifestations d'hyperactivité, d'inattention et d'impulsivité depuis la naissance. Il notera les événements potentiellement traumatisants et considérera tous les domaines d'activité du patient, en famille, à l'école chez l'enfant et au travail chez l'adulte.

Les sources d'information

L'intensité du TDAH varie fortement en fonction de l'environnement. Lors d'un premier entretien, le patient peut se montrer calme et attentif!

Des sources d'information, autres que le patient lui-même, sont essentielles pour attester de certaines manifestations, considérées par l'hyperactif comme normales car présentes depuis toujours.

Les parents et les enseignants sont donc mis à contribution. Chez l'adulte, les éclaircissements rapportés par le conjoint sont riches d'enseignement!

Lire l’article suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
Les maladies de A à Z