TDAH

Traitement

Le méthylphénidate est-il une drogue?

Non. Le méthylphénidate n'entraîne ni dépendance ni accoutumance. Un arrêt brutal de la médication ne provoque pas l'apparition de symptômes de sevrage, comme on le rencontre avec l'alcool ou même certains calmants comme les benzodiazépines. Les patients ne chercheront jamais à consommer plus de méthylphénidate que la dose prescrite, bien au contraire.

Certaines similitudes avec les amphétamines ont induit l'idée fausse que le méthylphénidate est une drogue. Le méthylphénidate inhibe la récupération de la dopamine par les neurones, alors que les amphétamines stimulent également directement la production de dopamine par les neurones.

Les patients TDAH non traités ont un risque de dépendance à l'alcool, aux drogues douces et dures plus élevé que la population normale. La prise de méthylphénidate permet de réduire ce risque. Enfin, le méthylphénidate, en dehors de son indication de traitement du TDAH, peut stimuler certaines fonctions intellectuelles chez les non hyperactifs. Dans ce cas précis, il s'agit d'un mauvais usage du médicament et il doit être évité.

Lire l’article suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
medicament-drogue-geneesmiddelen-drug
Les maladies de A à Z