Thrombopénie immune

Comprendre

Zoom sur la thrombopénie immune aiguë et chronique

Thrombopénie immune aiguë chez l’enfant

Chez l’enfant, le manque de plaquettes est généralement assez brutal. Il est parfois précédé d’une infection virale, comme la rougeole ou la rubéole. On parle alors de thrombopénie immune aiguë. Le nombre de plaquettes peut également être assez bas (jusqu’à 5.000/µl), sans pour autant donner lieu à des saignements sévères. Cliniquement, on observe de petites taches pourpres sur la peau, qui ne disparaissent pas à la pression. Dans 80% des cas, la maladie guérit en quelques semaines. Il peut s’agir d’un épisode unique, qui ne va jamais récidiver.

Thrombopénie immune chronique chez l’adulte

On peut également observer une forme aiguë de thrombopénie immune chez l’adulte, souvent avec un risque plus élevé de saignements. Lorsqu’une forme aiguë ne guérit pas, elle évolue vers une forme dite chronique. Le terme chronique signifie que la maladie dure depuis plus d’un an.
Certains adultes peuvent également présenter d’emblée une forme moins grave, dans laquelle le nombre de plaquettes fluctue entre 50.000 et 80.000/µl. Dans ce cas, les saignements ne sont souvent pas sévères.

Ecrit par Dr Michelle CooremanLire l’article suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
Zoom sur la thrombopénie immune aiguë et chronique | Focus op acute en chronische immune trombopenie
Les maladies de A à Z