Thrombose veineuse

Médicaments

Les héparines, premiers anticoagulants

Qu'est-ce que l'héparine?

L'héparine est une substance anticoagulante. Elle agit directement sur la cascade de la coagulation.

Le traitement par héparine doit commencer dès le diagnostic de thrombose veineuse profonde posé. Sa durée n'excède pas quelques jours. Actuellement, ce traitement est débuté en même temps que les anti-vitamines K. En effet, dans le traitement de la thrombose veineuse profonde, ces médicaments vont prendre, par voie orale, le relais de l’héparine.

Il existe deux types d'héparine: les héparines à bas poids moléculaire (HBPM) et l'héparine non fractionnée (HNF).

Avantages des HBPM

Les héparines à bas poids moléculaire (HBPM) constituent le principal traitement de la thrombose veineuse profonde.

  • La dose se définit facilement, en fonction du poids du patient.
  • Une à deux injections sous-cutanées (sous la peau) par jour suffisent.
  • Les risques de thrombopénie (chute des plaquettes qui s’accompagne paradoxalement d’un risque de thrombose) sont moindres qu'avec les héparines non fractionnées.

Elles se présentent sous la forme de seringues pré-remplies. Les injections peuvent être réalisées par le patient lui-même.

Les inconvénients des HBPM

Les HBPM présentent un inconvénient majeur: l'inconfort de l'(auto)injection. Voilà pourquoi les anti-vitamines K prennent le relais des HBPM au bout de quelques jours.

Contre-indications aux HBPM et interactions médicamenteuses

  • Une insuffisance rénale modérée à sévère (fréquente au-delà de 70 ans) est une contre-indication à l'utilisation des HBPM. En effet, les HBPM s'éliminent par les reins. Pour ne pas en cumuler dans l'organisme, il est essentiel d'avoir une bonne fonction rénale.
  • La plus grande prudence s'impose en cas de prise d'autres traitements susceptibles d'affecter la coagulation du sang et/ou d'entraîner des hémorragies. Exemples: l'acide acétylsalicylique (Aspirine), les médicaments contre la fièvre (antipyrétique), les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)…

L'héparine non fractionnée (HNF), un traitement alternatif

L'héparine non fractionnée (HNF) n'est plus beaucoup utilisée pour traiter la thrombose veineuse profonde. En effet, ces héparines sont injectées par voie intraveineuse, à l’hôpital, et leur équilibration (entre trop et pas assez d'anticoagulation) est parfois difficile à obtenir. Toutefois, l'HNF reste utile en cas de contre-indication aux HBPM (insuffisance rénale, par exemple) ou quand, pour une raison ou une autre, il faut pouvoir rapidement rendre réversible son action anticoagulante. En cas d'intervention chirurgicale par exemple.

Ecrit par Candice LeblancLire l’article suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
heparine-anticoagulants-heparine-antistollingsmiddelen_180x180
Les maladies de A à Z