Zoom

peur-avion-vliegangst_493x200

Apprendre à gérer sa phobie de l'avion

Vous avez la phobie de l'avion? Brussels Airlines organise des ateliers spécifiques. Leur but: vous apprendre à contrôler vos angoisses au cours de vols accompagnés.

Psychologue à l'Universiteit Gent, Anouk Vanden Bogaerde est en charge du suivi scientifique des ateliers de phobie de l'avion de Brussels Airlines.

Quelles sont les causes de la phobie de l'avion?

Une des causes principales de la phobie de l'avion est le conditionnement. Quand un événement, comme le fait de prendre l'avion, est associé à une situation angoissante - de fortes turbulences ou un crash - les personnes prennent conscience que leurs futurs déplacements en avion pourront aussi être dangereux, ce qui entraîne la phobie.
Cette explication ne s'applique toutefois pas à toutes les personnes qui souffrent de phobie de l'avion. Certaines n'ont jamais vécu de situations angoissantes au cours d'un vol. De plus, celles qui y ont été confrontées ne développent pas nécessairement une phobie de l'avion.
Il n'existe pas encore suffisamment d'études sur les causes de la phobie de l'avion. Néanmoins, les premières observations - qui n'ont pas encore été vérifiées scientifiquement - ont mis en évidence que bon nombre de personnes atteintes de phobie de l'avion aiment garder le contrôle de la situation, alors qu'un voyage en avion est, par excellence, une situation sur laquelle elles n'ont aucun contrôle.

En quoi consistent les ateliers organisés par Brussels Airlines?

Ces ateliers se déroulent sur deux jours. Le premier jour, des pilotes et des instructeurs expérimentés expliquent les aspects techniques d'un vol en avion en abordant des questions comme "Comment un avion reste-t-il dans les airs?" "Que signifient ces bruits étranges à bord?". Ensuite, un psychologue clinique démonte les mécanismes de l'anxiété. Les participants pratiquent aussi des exercices de respiration spécifiques.

Ces cours sont suivis d'un volet pratique.

Le second jour, les participants embarquent pour un vol d'une heure et demie environ. Les participants prennent un des vols de ligne ordinaires de Brussels Airlines et bénéficient à bord d'un suivi psychologique individuel.
Il arrive que le fait de prendre place à bord d'un avion dont tous les sièges sont occupés constitue déjà une épreuve pour une personne de sorte qu'elle va développer une phobie de l'avion. On parle alors de claustrophobie, dont l'avion n'est qu'un élément. Dans ce cas, il vaut mieux se faire traiter pour ce problème, avant de participer à un atelier uniquement axé sur la phobie de l'avion.

Quelle est la probabilité que cet atelier libère une personne de sa phobie de l'avion?

Six mois après cette formation de deux jours, les participants sont revus par le psychologue. A l'issue de l'atelier, près de 80% d'entre eux déclarent être libérés de leur phobie, tandis que les autres ont constaté une nette réduction de l'intensité de leur angoisse.

Publicité
Les maladies de A à Z