Zoom

troubles-anxieux-sociaux-canabis-sociale-angststoornissen_493x200

Anxiété sociale et cannabis

Les personnes souffrant d'anxiété sociale deviennent souvent dépendantes aux drogues douces aux effets apaisants. Elles sont aussi plus sensibles aux conséquences négatives de leur toxicomanie.

Un comportement d'évitement

Les personnes qui souffrent d'anxiété sociale ou d'une phobie ont un manque total de confiance en soi, au point qu'elles se sentent anxieuses même dans les situations sociales de la vie courante: une soirée chez des amis, une rue commerçante animée ou une réunion. Elles redoutent en permanence d'avoir un comportement gênant ou déplacé, ce qui les amène à développer un comportement d'évitement. Dans les cas extrêmes, on parlera même d'isolement social.

Un refuge dans le cannabis

Pour diminuer leur anxiété, les personnes souffrant de phobie sociale se réfugient - plus souvent que les autres - dans les drogues douces, comme le cannabis. On sait depuis longtemps qu'elles sont davantage sujettes à une dépendance au cannabis et qu'elles sont même sept fois plus à risque. Et cela ne concerne pas uniquement les drogues douces. Les personnes, et principalement les femmes, qui sont atteintes de phobie sociale courent également un risque plus élevé d'alcoolisme.

Conséquences négatives

Une étude portant sur plus d'une centaine de consommateursréguliersde cannabis, dont un quart souffrant d'anxiété sociale, a mis en évidence un lien manifeste entre phobie sociale et problèmes liés à la consommation de cannabis. Tant mentalement que physiquement, leur régression est plus rapide et plus importante. Les scientifiques se sont penchés sur les conséquences négatives de la consommation de cannabis dans les trois mois précédant leur étude, et ce dans les domaines financier, relationnel, social et professionnel. C'est la première fois qu'un lien est clairement établi entre trouble anxieux spécifique et conséquences négatives de la consommation de drogue. A noter que les personnes souffrant d'anxiétésociale se montrent généralement plus négatives face à leur toxicomanie que les autres consommateurs de cannabis.

Publicité
Les maladies de A à Z