Témoignages

emetophobie_emetofobie

Ma phobie de vomir m'empêchait de vivre normalement

Ingeborg Prins, présidente de la Nederlandse Stichting Emetofobie

Ingeborg Prins souffre d'émétophobie -la peur de vomir- depuis de nombreuses années. Rencontrer d'autres patients émétophobes lui a permis de sortir de l'isolement dans lequel sa maladie l'avait plongée.

Depuis combien de temps êtes-vous atteinte de cette peur de vomir?

"Même dans mes souvenirs les plus lointains, j'ai toujours ressenti cette peur. Je faisais tout pour ne pas devoir vomir. Et j'étais prise de panique quand je ne pouvais pas l'éviter. J'avais aussi peur quand d'autres personnes devaient vomir. Je craignais qu'ils me transmettent leur maladie!"

Quelles étaient les conséquences sur votre quotidien?

"Je ne vivais plus. Au cours de ma période la plus noire, en 2003, je suis restée deux semaines pratiquement sans manger. Je restais enfermée des journées entières par peur de la contagion. Je n'étais plus capable de travailler. Je n'ai d'ailleurs jamais révélé à mes collègues la véritable raison de mon absence."

Vous avez suivi une thérapie intensive pendant plusieurs années?

"Après ces deux semaines infernales, je me suis mise en quête d'un psychothérapeute. La thérapie comportementale cognitive et l'EMDR (Eye Movement Desensitization and Reprocessing) m'ont aidée à reconnaître et à accepter ma phobie. Aujourd'hui, je vais mieux. Je peux vivre normalement et je peux même dire que je n'ai plus de phobie. J'éprouve toutefois encore une certaine anxiété, qui subsistera probablement toute ma vie. Ma thérapie a duré près de trois ans au total, fractionnée sur plusieurs périodes. Quand ma phobie se manifestait, je suivais une thérapie, jusqu'à ce que j'aille à nouveau mieux."

Que vous ont apporté les contacts avec des personnes souffrant de la même phobie que vous?

"La Stichting Emetofobie m'a permis de sortir de mon isolement, je ne me suis plus sentie aussi différente. Je n'étais pas la seule à être atteinte d'un trouble anxieux aussi bizarre! J'ai rencontré beaucoup de personnes émétophobes. J'ai même noué de solides liens d'amitié avec certaines d'entre elles."

Vous vous sentez plus forte aujourd'hui.

"Les contacts avec d'autres émétophobes m'ont en effet permis de dire aux personnes qui trouvaient ma peur bizarre: «Voyez, je ne suis pas la seule, il y a beaucoup d'émétophobes!». C'est pour cette raison que je trouve que les actions entreprises par notre fondation sont très importantes pour les personnes atteintes de cette "foutue" phobie! La Stichting Emetofobie est active aux Pays-Bas et en Belgique. Nous envisageons d'organiser en mars ou en avril 2011 une réunion en Belgique. Probablement à Anvers."

http://emetophobie.forumpro.fr

Publicité
Les maladies de A à Z