Troubles bipolaires

Causes

Trouble bipolaire: des causes biologiques

Anomalies biochimiques dans le cerveau

Une hypothèse couramment admise est que les personnes bipolaires présentent des anomalies dans la production et la transmission des neurotransmetteurs, des substances chimiques nécessaires à la communication entre les neurones.

Les neurotransmetteurs les plus connus impliqués dans la régulation de l'humeur sont:

  • la sérotonine et la noradrénaline (rôle dans la dépression),
  • la dopamine: neurotransmetteur qui donne de l'énergie, de la vigilance, de la vivacité. Lorsqu'une personne sécrète trop de dopamine, comme sous l'effet de la cocaïne par exemple, elle peut souffrir de délires et d'hallucinations.

Fonctionnement différent du cerveau?

Actuellement, de nombreuses recherches sur les troubles bipolaires sont menées en imagerie cérébrale fonctionnelle, des techniques permettant d'observer notre cerveau en action. Objectif: identifier des zones du cerveau qui fonctionneraient de manière différente chez les personnes souffrant de troubles bipolaires.

Vulnérabilité génétique

Aucun gène associé aux troubles bipolaires n'a à ce jour été identifié. Mais il est établi depuis longtemps que la maladie est plus fréquente chez les personnes ayant des antécédents familiaux, c'est-à-dire que d'autres membres de leurs familles souffrent de ce trouble. En effet, si la prévalence de la maladie dans la population générale est de 1%, elle monte à 10% au sein des parents au premier degré (parents et enfants).

Une personne bipolaire va donc transmettre la maladie à ses enfants? Pas forcément! Le risque est simplement plus élevé que dans la population générale, mais il dépend également de facteurs externes, qui vont influencer le développement du trouble bipolaire.

Lire l’article suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
trouble-bipolaire-causes-biologiques-bipolaire-stoornis-biologische-oorzaken_180x180
Les maladies de A à Z