Troubles bipolaires

Comprendre

Troubles bipolaires: fréquents mais sous-diagnostiqués

Un diagnostic difficile

Les troubles bipolaires touchent 1 à 2% de la population dans leur forme la plus classique et jusqu'à 5% pour l'ensemble des formes de la maladie. Pourtant, ils s'avèrent souvent difficiles à diagnostiquer.

Il faut en moyenne huit ans entre le début des troubles bipolaires et l'obtention du diagnostic correct.

  • 3 à 5 médecins sont vus avant que le bon diagnostic ne soit posé.
  • 73% des patients reçoivent au moins un diagnostic incorrect.

En cause notamment, la confusion fréquente avec la dépression classique dite unipolaire.

Traiter au plus vite pour limiter les conséquences

Poser le bon diagnostic est pourtant primordial car il permet de mettre en place un traitement préventif à long terme, pour éviter les rechutes.

Plus celui-ci tarde à être mis en place, plus les troubles bipolaires risquent de bouleverser la vie de la personne.

  • Désinsertion sociale: perte d'emploi, dépenses inconsidérées d'argent…
  • Problèmes relationnels: ruptures, conflits, isolement…
  • Risque de suicide, surtout en phase dépressive.
  • Comportements à risque lors des épisodes maniaques.

Les premières manifestations des troubles bipolaires apparaissent généralement vers 20-25 ans, mais il existe aussi des formes à début précoce (adolescence) et tardif (après 50 ans).

Lire l’article suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
troubles-bipolaires-diagnostic-bipolaire-stoornis-diagnostiek_180x180
Les maladies de A à Z