Témoignages

qualite-vie-crises-bipolaires-levenskwaliteit-bipolaire-crisis_238x120

Quelle qualité de vie entre les crises bipolaires?

Dr Daniel Souery, psychiatre à Psy Pluriel

Le trouble bipolaire peut affecter lourdement la vie sociale des personnes qui en souffrent. Tour de la question avec le Dr Daniel Souery, psychiatre spécialiste de cette maladie.

Pensez-vous que les personnes bipolaires puissent mener une vie "normale" entre les phases?

Je reste convaincu que oui, à partir du moment où il y a un bon diagnostic et une prise en charge complète des troubles bipolaires. Cela passe par un traitement médicamenteux, mais aussi un travail psychothérapeutique de fond, en complément. Dans ces conditions, beaucoup de patients parviennent à mener une vie familiale, professionnelle et sociale tout à fait normale. Malheureusement, ce n'est pas le cas de tous.

Qu'est-ce qui peut poser problème?

Certains patients bipolaires gardent des symptômes résiduels entre les épisodes (humeur dépressive, irritabilité, colère, impulsivité).

Ils peuvent également souffrir de perturbations cognitives (mémoire, attention, concentration) dues à la maladie elle-même, mais aussi aux traitements. Les patients ont du mal à se concentrer, à être dynamiques… Ce qui rend le quotidien difficile.

Les conséquences des troubles bipolaires peuvent également être lourdes à gérer. À partir du moment où il y a un décrochage professionnel ou familial, il est difficile de se reconstruire. Même si la maladie est stabilisée, le patient n'en reste pas moins affecté par les dégâts faits lors des crises passées.

En quoi une psychothérapie peut-elle aider un patient bipolaire?

Elle peut tout d'abord le soutenir dans les situations difficiles auquel il fait face. En outre, elle va lui permettre de gérer certains problèmes de fond (familiaux, relationnels, de confiance en soi..) qui ont influencé le développement de la maladie. La thérapie permet aussi de diminuer le risque de rechute et d'améliorer la qualité de vie au quotidien. Dans de nombreux cas, le trouble bipolaire et ses variations extrêmes de l'humeur sont un "mode d'expression" de problèmes existentiels. Ces derniers doivent faire l'objet d'une approche psychothérapeutique en parallèle au traitement médical.

Publicité
Les maladies de A à Z