Assistance à la procréation

Les inséminations intra-utérines (IIU)

Lors d’une insémination intra-utérine (IIU), les spermatozoïdes mobiles du patient, sélectionnés par une méthode de préparation du sperme, sont amenés dans l’utérus à l’aide d’un cathéter (petit tube) permettant leur injection au travers du col de l’utérus, au moment de l’ovulation.

Cette technique est utile:

  • lorsque les spermatozoïdes présentent des anomalies modérées de nombre et/ou de qualité,
  • lorsque l’origine du trouble de la fertilité se situe au niveau du col utérin (en cas d’absence de glaire, par exemple),
  • comme premier traitement en cas de stérilité inexpliquée.

Cette insémination du sperme dans l’utérus peut être réalisée au cours d’un cycle naturel ou stimulé. Pour ne pas rater le moment de l’ovulation, la maturation du follicule est suivie par échographies et prises de sang (suivi de l’évolution hormonale).
L’horaire précisément choisi pour l’IIU tiendra compte du moment de l’ovulation. Celle-ci survient 36 à 40 heures après l’injection d’HCG (Hormone chorionique gonadotrope).
Pour certains couples, l’IIU peut se faire avec un sperme de donneur, on parle d’insémination artificielle avec sperme de donneur ou IAD.

Lire l’article suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
inseminations-intra-uterines-intra-uteriene-inseminatie_180x180
Les maladies de A à Z