Chez la femme

Les anomalies anatomiques congénitales

Chez environ 7% des femmes présentant des troubles de la fertilité, le diagnostic d’une  malformation congénitale de l’utérus est posé. En présence de fausses couches à répétition, cette probabilité double. Les malformations peuvent être favorisées ou causées par l’exposition de l’embryon ou du fœtus à certains médicaments tels que le DES (Distilbène® ) qui était prescrit aux femmes enceintes jusqu’à la fin des années 70.
Il existe différents types de malformations et leur relation avec la fertilité n’est pas toujours évidente. La malformation la plus fréquemment associée à un trouble de la fertilité est l’utérus contenant un septum (ou cloison).

Lire l’article suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
anomalies-anatomiques-congenitales-aangeboren-anatomische-afwijkingen_180x180
Témoignages

La fécondation in vitro (FIV)



La première étape consiste à stimuler les ovaires pour obtenir des ovules matures, qui seront recueillis par aspiration des follicules sous contrôle échographique. Ces ovules sont ensuite mis en contact, au laboratoire, avec des spermatozoïdes. Le transfert de l’embryon fécondé dans l’utérus se fait 2 à 6 jours plus tard.

La fécondation in vitro (FIV)



La première étape consiste à stimuler les ovaires pour obtenir des ovules matures, qui seront recueillis par aspiration des follicules sous contrôle échographique. Ces ovules sont ensuite mis en contact, au laboratoire, avec des spermatozoïdes. Le transfert de l’embryon fécondé dans l’utérus se fait 2 à 6 jours plus tard.
Publicité
Les maladies de A à Z