Détecter la cause

Le bilan de fertilité chez la femme

Courbes de température et prises de sang

L’établissement d’une courbe des températures relevées le matin et des déterminations hormonales par prises de sang réalisées le 3e et le 21e jour du cycle offrent de précieuses informations sur le fonctionnement des ovaires. Le 3e jour du cycle est le moment adéquat pour déterminer la réserve ovarienne et le 21e jour permet d’obtenir des informations sur la qualité de l’ovulation.

Examen microscopique de la glaire

L’examen au microscope de la glaire cervicale, prélevée au cours d’un examen gynécologique, apporte des informations sur la qualité de la glaire (établissement du score d’Insler) et sur le nombre et la mobilité des spermatozoïdes la traversant (test de Hühner). Le prélèvement de la glaire est réalisé après un rapport sexuel, aux environs de la date supposée d’ovulation. L’utilité du test de Hühner est toutefois l’objet de controverses actuellement.

Les examens radiologiques

Plusieurs types d’examens peuvent être demandés, en fonction de l’histoire de la patiente et de l’examen gynécologique:

  • une échographie de l’utérus et des ovaires. L’injection de sérum physiologique (eau salée stérile) au cours de l’échographie permet de mieux visualiser les parois de la cavité utérine et les trompes,
  • une radiographie de l’utérus et des trompes. L’injection d’un liquide opaque au niveau du col de l’utérus apporte des informations sur l’état de la cavité utérine, sur la perméabilité des trompes et sur l’existence éventuelle d’adhérences autour des trompes.

Les examens endoscopiques

  • Une hystéroscopie permet de visualiser la cavité utérine à l’aide d’un endoscope (tube muni d’une caméra), en passant par les voies naturelles.
  • Une fertiloscopie ou culdoscopie permet l’exploration endoscopique par introduction d’une caméra dans la cavité abdominale par le fond du vagin (le cul-de-sac vaginal de Douglas) sous anesthésie locale.
  • Une laparoscopie ou cœlioscopie (ou intervention chirurgicale sous anesthésie générale), permet, à l’aide d’une caméra passant par l’ombilic, de visualiser les organes génitaux internes et la cavité abdominale. Au cours de l’intervention, une injection de bleu de méthylène (colorant) dans l’utérus et les trompes permet de vérifier leur perméabilité. Cet examen permet, dans une grande proportion de cas, d’apporter un traitement de l’anomalie responsable du trouble de la fertilité.

Évaluation de la réserve ovarienne

Une évaluation de la réserve ovarienne et une échographie endovaginale au 3e jour du cycle sont recommandées à partir de l’âge de 35 ans ou, avant l’âge de 35 ans, en cas de facteurs de risque de réduction de cette réserve et en cas de stérilité inexpliquée.

Lire l’article suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
Les maladies de A à Z