Tumeur neuro-endocrine

Formes

Les tumeurs neuro-endocrines digestives

Des tumeurs rares

Les cancers du côlon sont fréquents avec 6 à 7000 nouveaux cas par an en Belgique. En comparaison, les tumeurs neuro-endocrines digestives sont des tumeurs relativement rares. On estime leur incidence à 3 ou 4/100.000 habitants par an. Cela veut dire que chaque année, en Belgique, entre 300 et 400 personnes développent une tumeur neuro-endocrine digestive.

Diagnostic souvent tardif

L'âge moyen de diagnostic se situe autour de 65 ans. Comme ce sont des maladies avec des symptômes peu typiques, il faut parfois plusieurs années entre l'apparition du cancer et le diagnostic. Ces tumeurs neuro-endocrines digestives sont des tumeurs d'évolution lente. Ce qui explique aussi pourquoi il faut parfois plusieurs années pour en faire le diagnostic. Beaucoup de ces cancers sont, en effet, diagnostiqués à un stade avancé: plus de 50% des tumeurs ont déjà métastasé au moment du diagnostic ou sont trop grosses pour pouvoir être enlevées chirurgicalement.

Diagnostic de hasard

Il n'est pas rare que ces tumeurs soient diagnostiquées par hasard au cours d'un examen digestif, comme une colonoscopie, réalisé pour une autre raison.

Ecrit par Dr Philippe ViolonLire l’article suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
tumeurs-neuro-endocrines-digestives-tumoren-neuro-endocriene-van-het-spijsverteringskanaal
Les maladies de A à Z