Tumeur neuro-endocrine

Formes

Les tumeurs neuro-endocrines pulmonaires

Des tumeurs très rares

Si les cancers pulmonaires sont fréquents, les tumeurs neuro-endocrines des voies respiratoires sont, par contre, rares. Elles sont encore plus rares que les tumeurs endocrines digestives puisqu'elles ne touchent que deux personnes par million d'habitants par an. En d'autres termes, 20 à 30 nouveaux patients chaque année en Belgique.

Un cancer qui touche surtout les 50-60 ans

L'âge moyen d'un patient atteint d'une tumeur neuroendocrine pulmonaire se situe entre 50 et 60 ans mais des patients très jeunes peuvent être touchés (15 ans) et d'autres beaucoup plus âgés.

Évolution de ces tumeurs

L'évolution de ces tumeurs neuro-endocrines pulmonaires est variable. Elle dépend notamment de l'agressivité du cancer (cancer plus ou moins bien différencié). Ce sont souvent des cancers d'évolution lente. Pour certains d'entre eux, le pronostic est particulièrement optimiste avec une survie à 10 ans de plus de 90% des patients.

Ecrit par Dr Philippe ViolonLire l’article suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
tumeurs-neuro-endocrines-digestives-tumoren-neuro-endocriene-van-de-longen
Les maladies de A à Z