Tumeur neuro-endocrine

Traitement

Les autres traitements

Analogues de la somatostatine

La disponibilité depuis 1988 de l'octréotide a considérablement changé la prise en charge des patients souffrant de tumeurs neuro-endocrines (NET). L'octréotide est ce qu'on appelle un "analogue" de la somatostatine de la somatostatine, c'est-à-dire une molécule qui est dérivée de l'hormone naturelle. Après l'octréotide, d'autres analogues de la somatostatine comme la lanréotide, ont fait leur apparition.

Stabilisation de la tumeur

Les études scientifiques récemment réalisées ont montré que l'ocrétotide permettait une stabilisation de la tumeur. Il est donc réservé aux patients chez qui la tumeur ne peut pas être traitée par simple résection chirurgicale. Le médicament ralentit la prolifération des cellules cancéreuses et réduit les risques de progression de la tumeur de 66% en comparaison à un placebo.

Effet sur les symptômes

L'octréotide et le lanréotide semblent également avoir un effet sur certains symptômes tels que les épisodes de flushes (rougeurs soudaines dans le visage et sur le cou) et les diarrhées.

Les autres traitements

De nombreux autres traitements sont parfois proposés aux patients souffrant de tumeurs neuro-endocrines:

  • radiothérapie
  • chimiothérapie
  • transplantation du foie
  • etc.

Différents traitements innovants sont actuellement à l'étude dans différentes phases de recherche clinique.

Ecrit par Dr Philippe ViolonLire l’article suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
autres-traitements-andere-behandelingen
Les maladies de A à Z