Vessie hyperactive

Diagnostic

Examens complémentaires

Faut-il faire des examens complémentaires?

Dans certains cas, des examens complémentaires sont utiles soit pour dépister l'existence de facteurs favorisant une vessie hyperactive soit pour confirmer que l'incontinence est bien liée à une vessie hyperactive et pas à une autre cause d'incontinence (incontinence d'effort).

Un examen bactériologique

Cet examen consiste à rechercher, par recueil des urines, la présence d'une infection urinaire. Cet examen est systématiquement réalisé même en l'absence de brûlures à la miction, caractéristiques d'une infection.

Une échographie des voies urinaires

Une échographie des reins, des uretères et de la vessie pourra être demandée afin d'éliminer tout retentissement d'une éventuelle hyperpression intravésicale sur ces organes. En effet, une pression chroniquement trop importante dans la vessie peut provoquer, à long terme, une insuffisance rénale.

La cystoscopie

La cystoscopie consiste à explorer l'intérieur de la vessie grâce à un tuyau muni d'une caméra (cystoscope). Cet examen est réalisé en cas de présence de sang dans les urines (hématurie) afin de détecter la présence d'une éventuelle tumeur.

La débitmétrie

La débitmétrie est l'enregistrement d'une miction dans des toilettes avec capteurs. Elle permet de mesurer:

  • le volume uriné;
  • le débit maximal (lorsque le jet est le plus fort);
  • le débit moyen et la force du jet.

Une échographie de la vessie est généralement réalisée à la fin de cet examen. La débitmétrie permet de détecter la présence d'un résidu d'urine dans la vessie, après avoir uriné. Normalement, la vessie doit, en effet, être vide après la miction ou, en tout cas, contenir un résidu inférieur à 100 cc.

L'exploration urodynamique

L'exploration urodynamique n'est pas toujours nécessaire. Elle permet cependant de recueillir de précieuses informations et, notamment, de confirmer le diagnostic de vessie hyperactive en enregistrant les contractions anarchiques et involontaires du détrusor (muscle de la vessie).

Lire l’article suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
examens-complementaires-onderzoeken-aanvullende
Zoom

Contractions involontaires du muscle de la vessie



L'hyperactivité vésicale se caractérise par des contractions involontaires et anarchiques du muscle de la vessie (détrusor), même lorsque la vessie n'est que partiellement remplie.

Contractions involontaires du muscle de la vessie



L'hyperactivité vésicale se caractérise par des contractions involontaires et anarchiques du muscle de la vessie (détrusor), même lorsque la vessie n'est que partiellement remplie.
Publicité
Les maladies de A à Z