Vessie hyperactive

Symptômes

Deux grands mécanismes d'incontinence

L'incontinence à l'effort

L'incontinence à l'effort correspond à la fuite qui survient à l'occasion d'une élévation de la pression abdominale lorsque nous rions ou toussons par exemple. Cette incontinence dite d'effort ne s'accompagne pas d'une sensation urgente d'uriner. Elle est plus liée à une faiblesse des muscles du plancher pelvien (périnée), après un accouchement par exemple, qu'à des contractions anarchiques de la vessie, comme dans l'hyperactivité vésicale.

L'incontinence par hyperactivité vésicale

L'hyperactivité vésicale est responsable d'urgences mictionnelles. Dès que le besoin se fait sentir, il est nécessaire d'avoir rapidement accès à des toilettes, sous peine de perdre de l'urine. L'incontinence n'est donc pas une conséquence obligatoire de l'hyperactivité vésicale. Mais en est une conséquence si la capacité à se retenir est de trop courte durée ou si le patient a des difficultés à se déplacer par exemple.

lire le chapitre suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
mecanismes-incontinence-mechanismen-incontinentie
Zoom

Contractions involontaires du muscle de la vessie



L'hyperactivité vésicale se caractérise par des contractions involontaires et anarchiques du muscle de la vessie (détrusor), même lorsque la vessie n'est que partiellement remplie.

Contractions involontaires du muscle de la vessie



L'hyperactivité vésicale se caractérise par des contractions involontaires et anarchiques du muscle de la vessie (détrusor), même lorsque la vessie n'est que partiellement remplie.
Publicité
Les maladies de A à Z