Vessie hyperactive

Traitements

Autres traitements: pour qui et quand?

La neuromodulation

La neuromodulation des racines sacrées (nerfs situés au bas de la colonne vertébrale) est proposée pour la prise en charge de l'incontinence urinaire par hyperactivité vésicale après échec de la kinésithérapie et des médicaments. Cette technique consiste à stimuler une racine nerveuse située au niveau du sacrum par un courant électrique de faible intensité. Le mécanisme d'action consiste à empêcher le déclenchement du réflexe mictionnel. Les résultats sont très satisfaisants chez des patient(e)s bien sélectionné(e)s par des équipes entraînées et dans le cadre de maladies neurologiques spécifiques.

Injections de toxine botulique

La toxine botulique s'adresse aux patientes et patients après échec des traitements médicamenteux. Reconnue officiellement dans le traitement de certaines maladies neurologiques, elle a démontré tout son intérêt et son efficacité chez les patients présentant une vessie hyperactive causée par une maladie neurologique comme la sclérose en plaques. Cette technique est actuellement en évaluation chez les patient(e)s présentant une vessie hyperactive d'origine non neurologique.

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
autres-traitements-andere-behandelingen
Les maladies de A à Z