VIH-SIDA

Diagnostic

Évaluation de l’infection au virus du SIDA (VIH)

L’annonce du diagnostic d’infection par le VIH

Le soutien psychologique du patient est essentiel après l’annonce d’un diagnostic d’infection par le virus du SIDA (VIH). Le respect strict de la confidentialité est absolument nécessaire pour permettre au patient de se sentir en confiance avec le monde médical. Le patient doit comprendre que la situation implique sa propre santé mais également celle de la personne qui lui a transmis le virus et les partenaires avec lesquels il aurait eu des rapports non protégés.

Mesure de la charge virale

Un des premiers tests de laboratoire, en cas de diagnostic positif, consiste à mesurer la charge virale: le nombre de copies de virus présentes dans un millilitre de plasma (la partie liquide du sang).
Cette donnée est un bon indicateur du taux de réplication (reproduction) du virus et permet au thérapeute d’évaluer le risque de progression vers une immunodépression. La charge virale permet également de contrôler la réponse au traitement. Un traitement antiviral fait, en effet, chuter la charge virale de 100 fois après un mois de traitement. En dessous de 40 copies par millilitre, la charge virale n’est plus détectable: la réplication du virus est sous contrôle et le risque de transmission du virus est nettement diminué.

Le taux de cellules CD4

Le taux de cellules CD4 permet de déterminer l’état du système immunitaire d’un patient séropositif et est un indicateur essentiel permettant d’apprécier si un traitement antiviral doit être commencé. Le traitement sera en général proposé aux personnes vivant avec le VIH une fois ce taux en dessous de 500/mm³. En dessous de 350/mm³, il devient urgent de traiter la personne vivant avec le VIH.

Ecrit par Thomas CoucqLire l’article suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
evaluation-infection-vih-evaluatie-infectie-hiv
En Vidéos
Le cycle viral du VIH
Publicité
Les maladies de A à Z