Zoom

hiv-run_493x200

Les séropositifs participent aux 10 Miles d’Anvers

Le 17 avril prochain, une vingtaine de personnes atteintes du VIH seront aussi au départ des 10 Miles d’Anvers, une des plus grandes manifestations sportives du pays.

Sensoa organise le HIV Run

A cette occasion, Sensoa, le centre d’expertise flamand pour la santé sexuelle et le VIH, va aider, pour la deuxième année consécutive, des malades atteints du VIH à courir les 10 Miles d’Anvers sous la bannière de l’HIV Run. Depuis quelques mois, le centre a élaboré un planning de coaching personnalisé, complété par des séances d’entraînement et d’information en groupe pour une vingtaine de personnes séropositives.

Briser le tabou autour du VIH

Selon Patrick Reyntiens, collaborateur de Sensoa, le Centre vise deux objectifs majeurs avec l’HIV Run. "D’une part, nous voulons que les gens puissent parler en toute liberté du VIH. Grâce aux progrès réalisés ces dix dernières années dans le domaine de la médecine, le VIH n’est plus une maladie mortelle, mais une affection chronique. Pourtant, le tabou autour du VIH et du sida reste bien présent et nous voulons y remédier par notre présence aux 10 Miles d’Anvers".

Fortifier l’organisme

Le second message véhiculé par l’HIV Run est axé sur les personnes atteintes du VIH. "Faire de l’exercice physique est une activité salutaire pour tout le monde, y compris les personnes séropositives", explique Johan Roeykens, spécialiste de la physiologie de l’effort à l’UZ Antwerpen. "Pratiquer régulièrement un sport booste la résistance et la bonne forme de l’organisme. La seule différence est que les malades du VIH doivent faire davantage attention quand ils s’entraînent. Je leur recommande, et d’autant plus s’ils sont débutants, d’adopter un schéma d’entraînement moins intense et plus progressif, de façon à ne pas surcharger leur système immunitaire."

Les soutenir avec un T-shirt

Les sympathisants, qu’ils participent à la course ou non, peuvent soutenir l’HIV Run en achetant un T-shirt au prix de 10 euros, soit avant la course en se le procurant auprès de Sensoa (Kipdorpvest 48a à Anvers), soit le jour même sur le stand de Sensoa qui sera situé à deux pas de la ligne de départ des 10 Miles d’Anvers.

Patrick Reyntiens, qui est séropositif depuis 25 ans, prendra part à la course le 17 avril prochain. "L’année passée, nous avons reçu de nombreuses réactions positives, en provenance du monde médical mais aussi des participants à la course et des spectateurs. Lors de l’édition précédente, une trentaine de coureurs avaient revêtu le T-shirt de l’HIV Run. Ce serait formidable si nous pouvions atteindre cette année le chiffre de 50»" conclut-il.

Publicité
Les maladies de A à Z