Suivi

Le virus du SIDA (VIH) et les reins

Le VIH peut avoir une toxicité directe sur les reins. Il entraîne alors la détérioration des glomérules rénaux qui sont les filtres des reins. Le sang n'est plus correctement filtré, et des molécules toxiques pour les reins passent entre les mailles du filet. Résultat? Insuffisance rénale sévère et risque de dialyse quand les patients ne sont pas traités à temps contre le VIH. Ce phénomène est appelé HIVAN (Human Immunodeficiency Virus Associated Nephropathy). Aujourd'hui, 5 à 15% de séropositifs souffriraient de maladie rénale chronique. Certains traitements peuvent également entraîner des atteintes rénales, ceux-ci sont modifiés dès apparition des perturbations biologiques.

Ecrit par Thomas CoucqLire l’article suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
vih-reins-hiv-nieren
En Vidéos
Le cycle viral du VIH
Publicité
Les maladies de A à Z