Suivi

Virus du SIDA (VIH) : plus de risque de dépression

Un problème courant chez les séropositifs

L'infection par le VIH est désormais une maladie chronique et, comme toute maladie chronique, le poids qu'elle fait peser sur les épaules des malades est énorme: les traitements contraignants, la crainte d'une dégradation de l'état de santé. La peur de transmettre le virus reste un obstacle important pour reprendre une vie normale. Heureusement, les mesures de prévention comprenant l’utilisation du préservatif et la prise du traitement réduisent à virtuellement zéro le risque de transmission du virus.

La dépression est dès lors courante chez les patients séropositifs. De plus, la colonisation, par le virus, de certaines cellules du système nerveux central pourrait entraîner des modifications cérébrales qui favorisent la dépression.

La dépression: un impact sur le traitement

La dépression peut évidemment avoir une influence sur l'adhésion au traitement et donc sur la qualité et l'espérance de vie des patients. C'est pourquoi tout sentiment de tristesse, manque de courage, idées noires doit être communiqué au médecin. La dépression n'est pas un phénomène banal chez les patients infectés par le VIH, mais une vraie maladie qui mérite une prise en charge adéquate.

Ecrit par Thomas CoucqLire l’article suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
vih-depression-hiv-depressie
Témoignages
Traitement du VIH: gare aux interactions! | Hiv-behandeling: opgelet voor interacties!
Dr Éric Florence, responsable du (…)
Traitement du SIDA: des objectifs communs | Behandeling van aids: gezamenlijke doelstellingen
Dr Jean-Christophe Goffard, Chef de (…)
journee-mondiale-sida-toujours-present-wereld-aids-dag-nog-altijd-niet-uitgeroeid_238x120
Joëlle Defourny, directrice de l' (…)
seropositif-reactions-rejet-seropositief-reacties-afwijzing
Xavier, 36 ans, séropositif
En vidéos
Le cycle viral du VIH
Publicité
Les maladies de A à Z