Zoom

domicile-adapte-sep-aangepaste-woning-ms_555x240

Un domicile adapté pour mieux vivre avec la SEP

Se lever de son lit, faire sa toilette, cuisiner… Quand la sclérose en plaques (SEP) s’aggrave, ces gestes simples peuvent devenir beaucoup plus compliqués. La solution : aménager son domicile.

Moyennant quelques adaptations, il est possible de continuer à prendre sa douche seul, de mijoter des petits plats en se déplaçant d’un bout à l’autre de sa cuisine, d’aller et venir dans une maison à plusieurs étages… Et ce, en dépit des difficultés qui peuvent parfois apparaître à un stade avancé de la sclérose en plaques : perte d’équilibre ou de mobilité, faiblesse dans un membre ou problèmes de coordination, par exemple.

SEP : aménager le domicile

Quand les troubles liés à la sclérose en plaques deviennent importants, des aménagements du domicile peuvent en effet être envisagés. Il n’existe bien sûr pas de profil-type d’adaptations; les solutions proposées correspondent aux problèmes rencontrés par chaque personne.
Quelques exemples :

Dans toute la maison :

  • Des portes motorisées ou coulissantes,
  • L’installation de petits “ascenseurs” (de type élévateurs ou monte-personnes), pour passer aisément d’un étage à l’autre.

Dans la salle de bain :

  • Une douche de plain-pied équipée d’un carrelage anti-dérapant, d’un siège et de barres fixées aux murs, pour entrer et sortir facilement de l’installation et prendre sa douche assis, sans risque de chute,
  • Une chasse d’eau sur le côté du WC, pour ne pas devoir se retourner,
  • Un lavabo ergonomique, qui donne la possibilité de faire sa toilette assis.

Dans la cuisine :

  • Un équipement adapté, pour se déplacer en chaise roulante ou cuisiner en position assise.

Dans la chambre :

  • Un sommier électrique réglable en hauteur ou un soulève-personne pour sortir plus facilement de son lit.

Anticiper pour un domicile mieux adapté à la SEP

En cas de déménagement ou de construction d’une nouvelle habitation, anticiper les problèmes susceptibles de survenir peut guider vers les choix les plus judicieux : une maison dans laquelle une chambre à coucher et une salle de bain peuvent être aménagées au rez-de-chaussée; une douche et une terrasse de plain-pied, sans rebords; éviter les demi-niveaux entre les pièces… On le voit, un environnement accessible n’est pas forcément un environnement différent.

Aménager son domicile en cas de SEP : en pratique

Pour concrétiser au mieux ces aménagements, il est primordial de consulter au préalable un(e) ergothérapeute. Son rôle : informer et guider la personne atteinte de sclérose en plaques et ses proches, mais aussi élaborer le projet d’aménagement et permettre de le mener à bien.
Bon à savoir : il existe des aides financières destinées à couvrir les frais – souvent onéreux – de ces adaptations du domicile.

Plus d’informations via la Ligue Belge de la Sclérose en plaques :

En Fédération Wallonie-Bruxelles :
APASEP - Service Logement
Tél. : (081) 58 53 44
E-mail : sapasep@ligue.ms-sep.be

En Communauté flamande : http://www.ms-vlaanderen.be/ms-liga/wat-doen-we/onze-werking/sociale-dienst

Publicité
Les maladies de A à Z