backtotop
News
Traiter l’asthme sévère

Traiter l’asthme sévère

Parvenir à contrôler l’asthme sévère peut constituer un véritable challenge. Heureusement, l’arsenal thérapeutique destiné à maîtriser les symptômes de cette maladie ne cesse de s’enrichir.

Publicité

Asthme sévère: la qualité de vie altérée

Les personnes atteintes d'asthme sévère présentent des symptômes particulièrement prononcés et persistants, qui entravent leur qualité de vie. Parmi ces symptômes, on retrouve une respiration sifflante, de la toux ou encore des sensations d'essoufflement. Ces manifestations sont susceptibles de survenir de jour comme de nuit.

Lorsque leur traitement est insuffisant ou pris de façon irrégulière, les patients asthmatiques sévères peuvent en outre présenter une obstruction des voies aériennes et une détérioration rapide de leur fonction respiratoire. L’accentuation brutale des symptômes (on parle d’exacerbation) entraîne non seulement une altération importante de la qualité de vie, mais aussi la prise de corticostéroïdes oraux, des visites répétées aux urgences voire des hospitalisations…

Asthme sévère sous contrôle: une combinaison de médicaments

En cas d'asthme sévère, les corticoïdes inhalés (qui diminuent l'inflammation) sont associés à l'utilisation d'un bronchodilatateur à longue durée d'action (qui relâche les muscles des bronches). Cependant, les symptômes de l'asthme sévère peuvent rester anormalement fréquents en dépit des traitements instaurés à des doses souvent élevées. On parle alors d'"asthme sévère mal contrôlé". Le traitement doit dans ce cas généralement être réévalué.

Le recours aux corticoïdes systémiques (pris par voie orale ou par injection intraveineuse) peut notamment être envisagé. Ces médicaments anti-inflammatoires agissent, comme les corticoïdes inhalés, sur l'inflammation des bronches. Cependant, les risques liés à l’utilisation de cortisone par voie orale au long cours, s'accompagne d'effets secondaires importants comme l’ostéoporose, le diabète, l’atrophie cutanée (amincissement de la peau), la prise de poids, l’hypertension artérielle...

Asthme sévère: l'émergence des biothérapies

Depuis une quinzaine d'années, de nouveaux médicaments sont développés pour les personnes présentant un asthme sévère réfractaire aux traitements classiques. Il s'agit des "traitements biologiques". Ces traitements dits «ciblés» visent spécifiquement les mécanismes d’action propres aux différents sous-types de la maladie. Un atout quand on sait que les symptômes de l’asthme peuvent grandement varier d’un patient à l’autre, en fonction notamment du type de cellules et molécules inflammatoires impliquées. Le principe de cette prise en charge «sur mesure»? Administrer le bon traitement au bon patient afin d’obtenir un meilleur contrôle de la maladie et une diminution des exacerbations.

En savoir plus sur Asthme
Publicité