backtotop

Comment pose-t-on le diagnostic de carcinome basocellulaire?

Carcinome basocellulaire - Diagnostic - Confirmation du carcinome basocellulaire par biopsie

Confirmation du carcinome basocellulaire par biopsie

Le plus souvent, un dermatologue expérimenté peut poser le diagnostic de carcinome basocellulaire à l’œil nu. En cas de doute, il peut utiliser un dermatoscope, une loupe grossissante avec lumière intégrée permettant d’analyser de plus près des taches ou nodules sur la peau. L’éclairage permet également de visualiser les structures situées en dessous de la couche cornée.

La réalisation d’une biopsie (prélèvement d’un petit fragment de peau présentant la lésion, sous anesthésie locale) et un examen au microscope permettent de confirmer le diagnostic. Les petites tumeurs peuvent généralement être enlevées immédiatement en totalité avant d’être examinées au microscope, afin de confirmer le diagnostic visuel et de vérifier si la tumeur a été enlevée en totalité. Si ce n’est pas le cas, une deuxième intervention chirurgicale peut être nécessaire pour un traitement complet.

Publicité
Carcinome basocellulaire - Diagnostic - Confirmation du carcinome basocellulaire par biopsie

Analyse du type de croissance du carcinome basocellulaire

La biopsie pour déterminer le type de cancer

L’anatomopathologiste est un médecin spécialisé dans l’examen au microscope de tissus prélevés par biopsie ou chirurgicalement. Ce médecin réalise de fines coupes de la lésion cutanée prélevée par biopsie, qu’il examine au microscope. Cet examen permet de confirmer le diagnostic de carcinome basocellulaire mais aussi de définir certaines caractéristiques du cancer comme par exemple son agressivité ou le fait qu’il a tendance à s’infiltrer dans les tissus adjacents. Dans ce cas, la lésion est plus difficile à délimiter.

Le type de croissance détermine le choix du traitement

La différence au niveau du type de croissance est importante, car elle détermine notamment le traitement. En effet, certains carcinomes basocellulaires sont tellement difficiles à délimiter qu’ils ne peuvent être enlevés en totalité au moyen d’une exérèse (excision) simple. La lésion doit alors être traitée au moyen de la technique de Mohs.

 En cas de récidive, ils sont encore plus difficiles à traiter, ce qui explique leur évolution parfois défavorable. Les carcinomes basocellulaires de très grandes dimensions ou présentant une croissance agressive ont également une évolution plus négative.

Carcinome basocellulaire - Diagnostic - Analyse du type de croissance du carcinome basocellulaire
Publicité

Ecrit par Dr Michelle CooremanLire la suite: Quels sont les traitements du carcinome basocellulaire?

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.