backtotop

Info ou intox?

Vaccination et Covid-19: un risque de stérilité féminine?

Le vaccin Pfizer contre la Covid-19 pourrait-il rendre les femmes stériles? Cette nouvelle s’est propagée depuis début décembre 2020 sur les réseaux sociaux. Des spécialistes, y compris en Belgique, ont coupé court à ce coup de tonnerre qui a semé le doute en matière de vaccination auprès des femmes en âge d’avoir un enfant.

La rumeur selon laquelle le vaccin anti-Covid-19 Pfizer/BioNTech à ARN Messager pourrait rendre les femmes stériles est apparue début décembre 2020 sur les réseaux sociaux. Ce coup de tonnerre trouve son origine dans une lettre ouverte publiée sur le blog «Health and Money News»(1), adressée à l’Agence Européenne du Médicament (EMA)(2), et signée conjointement par le médecin allemand Wolfang Wodarg et par Michaël Yeadon, ancien chercheur au laboratoire Pfizer. Ils émettent l’hypothèse selon laquelle la protéine S, dite «Spike», contre laquelle l’organisme va produire des anticorps, est proche d’une protéine essentielle au développement du placenta, la syncytine-1. Selon eux, le corps pourrait donc s’en prendre à cette dernière, rendant de ce fait les femmes stériles. Cette annonce a semé la panique chez de nombreuses femmes en âge de procréer, qui ont aussitôt manifesté leur refus de toute vaccination anti-Covid-19.

La pandémie Covid-19 terminée?

Le site américain Snopes(3), spécialisé dans la vérification de telles annonces, a rapidement démontré que Yeadon avait quitté Pfizer en 2011 et n’avait donc plus aucune légitimité pour se profiler en tant que chercheur chez Pfizer! Mais surtout que le duo Wodarg-Yeadon avait déjà propagé de fausses informations par le passé, comme d’avancer que la pandémie était, en octobre 2020, terminée, ou que le virus n’était pas plus dangereux qu’une grippe saisonnière.
Des spécialistes du monde entier ont aussi rassuré les femmes concernées sur le fait qu’il était très peu probable que les anticorps se trompent de cible.

Vaccin Covid-19: la fertilité préservée

En Belgique, le Conseil Supérieur de la Santé (CSS) a rendu le 21 janvier 2021 un avis affirmant, en résumé, que la vaccination systématisée de la femme en âge de procréer n’a pas lieu d’objection. Pour rédiger ce texte, il s’est basé sur plusieurs données. Ainsi, durant la phase 2 des tests du vaccin anti-Covid-19 à ARN Messager, 23 femmes sont tombées enceintes, tant parmi celles ayant reçu un placebo que parmi les vaccinées(4) (5).
Le CSS a également rendu publics des résultats démontrant l’absence d’impact de la vaccination anti-Covid-19 par ARN Messager sur la fertilité. L’atteinte à la gestation des rats qui aurait été révélée par certaines études n’a pas été constatée, même si les spécialistes bénéficient de peu de recul et qu’en médecine la garantie du risque zéro n’existe pas(5).

AINS et Covid: pas de risques

Rappelons aussi que, contrairement à une fake news qui a fait couler beaucoup d’encre il y a un an, accusant les anti-inflammatoires AINS d’aggraver les symptômes de la Covid-19 , l’Agence Européenne du Médicament (EMA) et l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) ont tranché définitivement la question de leur utilisation en période de Covid-19 et recommandent de conserver les AINS parmi les options thérapeutiques disponibles dans le traitement de la fièvre et de la douleur (règles, maux de tête, problèmes musculaires ou articulaires), à condition bien entendu de respecter les précautions d’usage en vigueur pour ce type de médicaments (voir posologie)(6).

Écrit par Barbara SimonLire l’article suivant

Publicité
Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
Covid-19 et fake news - Comprendre - Vaccination et Covid-19: un risque de stérilité féminine?
Publicité