backtotop
News
Cystite: idées reçues et réalités

Cystite: idées reçues et réalités

«Seules les femmes peuvent développer une cystite», «Les rapports sexuels ou une mauvaise hygiène en sont la cause», «Pour la soigner, les antibiotiques sont nécessaires»… Pas mal d’idées reçues circulent à propos de la cystite. Sont-elles le reflet de la vérité?

Publicité

La cystite est-elle une histoire de femmes?

Tant les femmes que les hommes peuvent développer une cystite, mais les femmes en sont plus fréquemment atteintes en raison de la très courte distance qui sépare chez elles l’anus de l’orifice urinaire (méat). Des bactéries en provenance des intestins peuvent dès lors plus facilement contaminer la vessie via l’urètre. Comme l’urètre des femmes est plus court, les bactéries atteignent plus rapidement la vessie.

Les rapports sexuels en cause?

Les rapports sexuels ne sont pas en soi une cause de cystite, mais peuvent la favoriser. Lors des rapports sexuels, des bactéries présentes dans le vagin peuvent être poussées vers l’urètre. C’est la raison pour laquelle il est fortement conseillé d’uriner après un rapport sexuel. Il est également possible d’avoir une cystite dite «irritative» par proximité et frottements lors d’actes sexuels répétés (appelée aussi la cystite du voyage de noce ou syndrome de la lune de miel). Si vous avez une cystite, il vaut mieux ne pas avoir de rapports car ils peuvent en aggraver les plaintes.

Un déséquilibre de la flore vaginale?

Pendant les règles, après une grossesse ou à la ménopause, le climat hormonal du vagin est souvent déséquilibré. La quantité d’œstrogènes diminue, ce qui peut modifier le degré d’acidité du vagin. Plus le pH est élevé (milieu moins acide), plus les bactéries peuvent proliférer et se retrouver dans la vessie.

La cystite est-elle due à une mauvaise hygiène personnelle?

La façon dont vous vous essuyez après une visite aux toilettes peut avoir une influence sur le développement d’une cystite. Il vaut toujours mieux se nettoyer de l’avant vers l’arrière. Vous évitez de cette façon que des bactéries arrivent aux alentours de l’urètre. Utilisez aussi un savon au pH neutre pour ne pas perturber le degré d’acidité du vagin.

Boire et uriner?

Il est important de beaucoup boire pour prévenir la cystite, mais également pour en guérir. Boire permet en effet une élimination rapide des bactéries via l’urine. De plus, il ne faut pas s’empêcher d’uriner, même si la miction est douloureuse.

Soigner la cystite avec la canneberge?

La canneberge n’est pas recommandée pour traiter la cystite, mais pour la prévenir. Elle contient, en effet, une substance qui empêche les bactéries de se fixer à la paroi de la vessie. Elle permet également d’acidifier l’urine (tout comme la vitamine C ou le vinaigre de pomme).
Des plantes, comme le raisin d’ours (busserole) ou la grande capucine, peuvent quant à elles avoir une action curative, car ce sont des antibiotiques naturels.

Prendre des probiotiques?

Les probiotiques, des compléments alimentaires contenant des micro-organismes, ne permettent pas de guérir la cystite. Mais ils sont toutefois nécessaires pour – après la prise d’antibiotiques par exemple – rééquilibrer la flore intestinale. Quand la flore intestinale est perturbée, il y a plus de risques que la flore vaginale le soit aussi et qu’une cystite se développe.

Publicité