backtotop
News

Publié le 14/06/2021

Comprendre la marche atopique ou allergique

Comprendre la marche atopique ou allergique

Le passage d’une maladie allergique à une autre ou l’association de différentes maladies allergiques constituent ce que l’on appelle la marche allergique ou marche atopique. Découvrez ce qu’il faut en retenir.

Publicité

La marche atopique est le développement progressif de maladies qui sont associées à l’allergie (dermatite atopique, rhinite allergique, asthme, allergies alimentaires) chez une personne prédisposée, surtout chez l’enfant. Souvent la prédisposition est d’origine génétique associée à des gènes en rapport avec l’inflammation, le système de défense ou en rapport avec les barrières (comme la peau). Les enfants qui développent ce système de défense ont souvent un ou deux parent(s) qui ont de l’asthme ou une rhinite allergique. Ces enfants prédisposés se sensibilisent à l’environnement et développent des réponses inflammatoires de type 2, avec production des cytokines IL-4, IL-5 et IL-13.

Les stades de la marche atopique

Des études épidémiologiques récentes ont montré que seulement 15 à 20% des enfants allergiques ont des maladies atopiques qui surviennent de façon successive dans le temps. Ils commencent par une dermatite atopique, puis, compte tenu de l’atteinte de la barrière cutanée, ils se sensibilisent à différents allergènes à travers la peau et développent des allergies respiratoires: rhinite allergique, asthme. Cette chronologie n’est pas retrouvée chez les autres enfants. Ceux-ci peuvent débuter la marche atopique par de l’asthme ou développer d’autres symptômes.

Enfants à risque de développer des allergies respiratoires et de l’asthme

Les enfants qui développent dans les premiers mois de vie un eczéma ont un risque plus important de présenter une allergie respiratoire, notamment un asthme. De la même façon, les jeunes enfants souffrant d’une allergie alimentaire (surtout allergies aux œufs, au lait et à l’arachide) ont un risque certain de développer une allergie respiratoire. La marche allergique s’exprime particulièrement au niveau des voies aériennes. Ainsi, le développement d’une rhinite allergique dans l’enfance, aux acariens, aux pollens de graminées ou d’arbres, constitue un risque important de développer de façon ultérieure un asthme.

Peut-on freiner la marche atopique?

Il n’existe aujourd’hui pas de moyen de prévention. De études avaient laissé espérer que le fait de restaurer la barrière cutanée le plus tôt possible avec des crèmes émollientes et des anti-inflammatoires pouvait empêcher les sensibilisations ultérieures à des allergènes. Mais des études à plus grande échelle ont montré que cela n’était pas le cas et que l’application d’émollients de façon systématique chez des nourrissons à risque d’eczéma n’avait pas d’effets sur la prévention de l’eczéma. Il faut cependant traiter de façon efficace pour éviter la chronicisation de la maladie et une forme plus sévère de celle-ci.

En savoir plus sur Dermatite atopique
Publicité
Suggestion d’articles
Les mécanismes de la dermatite atopique

L’atopie: un dysfonctionnement du système immunitaire L’atopie correspond à une prédisposition (…)

Dermatite atopique - Comprendre - Les mécanismes de la dermatite atopique
Dermatite atopique: l’hydratation comme traitement de fond

Normalement, la peau joue un rôle de protection naturelle contre les agressions extérieures (bactéries, virus, (…)

Dermatite atopique: l’hydratation comme traitement de fond