backtotop

Les complications possibles du diabète

Diabète - Complications - Diabète et maladies cardiovasculaires

Diabète et maladies cardiovasculaires

Risque cardiovasculaire élevé

Les complications cardiovasculaires constituent la première cause de mortalité des patients avec un diabète de type 2. A tel point que beaucoup de médecins considèrent le diabète de type 2 comme une situation de risque cardiovasculaire élevé .

Infarctus, artérite et AVC

Chez le diabétique, le risque de décès par infarctus cardiaque est multiplié par deux à trois. Le risque d'artérite (inflammation des parois des artères et réduction de leur diamètre) est multiplié par quatre à six et celui d'accident vasculaire cérébral (AVC) par deux à trois.

Facteurs de risque cardiovasculaire

Les facteurs de risque cardiovasculaire classiques - hypertension artérielle, excès de cholestérol et tabagisme, sont des "complices" du diabète et augmentent le risque. La présence d'une atteinte rénale due au diabète accroît aussi le risque de complications cardiovasculaires.

Publicité

Diabète et nerfs

Le diabète, surtout s'il est mal équilibré et ancien, s'attaque à toutes les sortes de nerfs. Le diabète est en effet toxique pour les liaisons nerveuses et pour les vaisseaux sanguins qui les nourrissent. Les symptômes des neuropathies (atteintes des nerfs) diabétiques sont fonction des nerfs lésés:

  • perte de sensibilité et picotements ou sensations de brûlure au niveau des pieds
  • trouble de l'équilibre lié à une altération de la perception de la position des articulations,
  • trouble de la tension artérielle et du rythme cardiaque,
  • trouble de la sudation (transpiration excessive ou absente),
  • fonctionnement perturbé de la vessie (rétention urinaire), du système digestif (diarrhée, nausées...),
  • impuissance.

Près d'un diabétique sur deux se plaint de douleurs. Heureusement, différents médicaments permettent de les traiter.

Diabète - Complications - Diabète et nerfs
Publicité

Le pied diabétique

Risque de gangrène

En perdant la sensibilité à la douleur, le patient diabétique perd le moyen fondamental de protection des pieds. Or, les diabétiques cicatrisent mal. Chez eux, toute plaie minime, due au banal frottement d'une chaussure ou à la blessure d'un ongle incarné ou mal taillé, risque donc de se compliquer. La gangrène (mort des tissus) des extrémités est 40 fois plus fréquente chez le diabétique que le non-diabétique. 5 à 10% des diabétiques sont un jour victimes d'une amputation.

Prévention du pied diabétique

Les diabétiques qui ont perdu la sensibilité à la douleur au niveau des pieds et ceux qui ont une artérite (inflammation des parois des artères) des membres inférieurs sont les personnes les plus à risque. La prévention est primordiale chez ces patients: hygiène des pieds, chaussures non traumatisantes, soins de pédicure, surveillance - et fait l'objet d'une formation spécialisée.

Diabète - Complications - Le pied diabétique

Diabète et vue

Rétinopathie diabétique

Le diabète peut abîmer les yeux. L'atteinte la plus grave est la rétinopathie diabétique (atteinte de la rétine). Celle-ci évolue en silence, sans la moindre douleur, et peut rendre aveugle. Le risque de rétinopathie diabétique est réduit si le diabète est bien équilibré, si la pression artérielle est sous contrôle et si les yeux sont régulièrement examinés. Un traitement est nécessaire lorsque la maladie menace la vision. Le traitement le plus couramment employé est le laser, qui brûle les vaisseaux sanguins devenus anormaux, au niveau de la rétine.

La cataracte

Le cristallin, c'est à dire la lentille de l'oeil, est très perméable au glucose. Exposé de manière chronique à un excès de glucose, il s'opacifie: c'est la cataracte. L'intervention chirurgicale est actuellement le seul traitement de la cataracte. L'opération consiste à enlever le cristallin malade et à le remplacer par une lentille intra-oculaire.

Le glaucome

Le diabète est un facteur de risque de glaucome. Dans le glaucome, une augmentation de la pression du liquide que contient l'oeil comprime le nerf optique. Ce phénomène se traduit par une diminution du champ visuel et une perte de vision progressive et irréversible. Le processus est totalement indolore. La seule façon de dépister le glaucome est de faire mesurer la pression oculaire par un ophtalmologue. Le traitement du glaucome chronique vise à contrôler la pression au sein de l'oeil. Attention la tension artérielle n'a aucun rapport avec la tension dans l'oeil.

Diabète - Complications - Diabète et vue

Diabète et reins

Les reins filtrent en permanence le sang. Ils éliminent certains déchets comme l'urée et retiennent les molécules utiles à l'organisme. Ils pratiquent en quelque sorte un tri sélectif, mais lorsqu'ils sont abîmés, comme en cas de diabète, ils laissent passer des protéines dans les urines.

La microalbuminurie est la présence d'albumine - une variété particulière de protéine - en quantité trop importante dans les urines. En cas de diabète de type 2, la microalbuminurie est à la fois un marqueur d'un risque plus élevé de développer une maladie cardiovasculaire et un marqueur du risque de développer une maladie rénale chronique.

Un diabète mal équilibré ou non traité peut entraîner, à long terme, une insuffisance de fonctionnement des reins (insuffsance rénale) qui peut conduire à la dialyse.

Diabète - Complications - Diabète et reins

Ecrit par Dr Jean-Yves HindletLire la suite: Comment traiter le diabète?

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.