backtotop

Comment poser le diagnostic d'épilepsie?

Epilepsie - Diagnostic - L'histoire clinique

L'histoire clinique

Description précise des crises d'épilepsie

La description précise des crises d'épilepsie est fondamentale pour pouvoir poser un diagnostic. Or, les crises d'épilepsie ne surviennent habituellement pas dans le cabinet médical mais à la maison, au travail ou en rue.

De plus, les patients ne se souviennent généralement pas de leurs crises (sauf dans le cas de certaines crises focales). Lors des consultations, il est dès lors important d'être accompagné par une personne qui a été témoin des crises afin d'en obtenir la description la plus précise possible.

Qu'apporte l'histoire du patient?

  • La description des crises donnée par le patient et son entourage permet souvent de préciser le type de crises d'épilepsie présentées.
  • Les antécédents du patient permettent parfois de déceler une cause possible comme par exemple une histoire de traumatisme crânien sévère ou de méningite ou mettre en évidence un arrêt brutal de la consommation d'alcool.
  • L'existence de cas familiaux plaidera pour une forme héréditaire d'épilepsie.
Publicité

L'électroencéphalogramme (EEG)

Un enregistrement de l'activité électrique du cerveau

L'EEG est l'enregistrement de l'activité électrique du cortex cérébral à l'aide d'électrodes posées sur le cuir chevelu. C'est un examen indolore et sans danger puisque aucun courant électrique n'est envoyé vers le patient. Il joue un rôle important dans l'étude de l'épilepsie car cette maladie correspond à la production par le cortex cérébral d'une activité électrique anormale très typique.

Une aide au diagnostic

L'enregistrement de cette activité électrique et son analyse permettent d'aider le médecin à poser le diagnostic d'épilepsie. Cet enregistrement a évidemment toujours lieu entre les crises. Il faudrait évidemment une grande chance pour que le patient fasse justement une crise durant l'enregistrement EEG qui dure 20 minutes en moyenne.

Un examen utile mais pas suffisant

L'électroencéphalogramme (EEG) est donc un examen capital dans le processus diagnostique. Il permet, dans une certaine mesure, de confirmer ou d'infirmer la suspicion clinique d'épilepsie, et de préciser souvent le type d'épilepsie dont souffre le patient, ce qui aura des répercussions sur le choix du traitement. Cependant, il présente des limites qui rendent importants l'histoire du patient et' l'expérience du médecin.

Un diagnostic difficile

Dans certains cas de diagnostic difficile, on a recours a un enregistrement vidéo couplé à l'EEG, en continu, durant quelques jours. Cet examen a l'avantage de permettre l'enregistrement des crises.

Epilepsie - Diagnostic - L'électroencéphalogramme (EEG)
Publicité

Résonance magnétique

L'IRM du cerveau est un examen qui permet de visualiser des images du cerveau en coupes sériées (comme des tranches de jambon). Il se différencie du CT scan (scanner) par son fonctionnement basé sur l'analyse du champ magnétique et non des rayons X. Il offre une meilleure précision que le CT scan et, dans le cas du cerveau, permet de mettre en évidence de petites lésions à l'origine de l'épilepsie qui passent souvent inaperçues au CT scan.

La résonance magnétique du cerveau est indispensable dans la mise au point des épilepsies focales.

Epilepsie - Diagnostic - Résonance magnétique

Ecrit par Dr TugendhaftLire la suite: Antiépileptiques: objectifs du traitement

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.