backtotop

En attente d'une greffe

Greffe d'organes - Avant la greffe - Les organismes acteurs dans la transplantation: Eurotransplant et les Centres de transplantation

Les organismes acteurs dans la transplantation: Eurotransplant et les Centres de transplantation

Eurotransplant, acteur européen

Pour l’allocation (attribution) des organes, la Belgique recourt à Eurotransplant. Cette organisation à but non lucratif coordonne la répartition des organes destinés à la transplantation, au sein de huit pays européens:

  • Allemagne
  • Autriche
  • Belgique
  • Croatie
  • Hongrie
  • Luxembourg
  • Pays-Bas
  • Slovénie

Son rôle est de trouver la meilleure correspondance possible entre les organes disponibles et les personnes en attente d’une transplantation. C’est possible grâce à une liste d’attente commune à ces huit pays qui compte plus de 15. 000 patients.

Pour attribuer un organe, Eurotransplant tient compte de caractéristiques objectives, telles que le groupe sanguin, la taille et le poids, et le typage HLA, du donneur et du receveur, afin de s’assurer de leur compatibilité. Les patients les plus malades sont prioritaires. Le temps d’attente joue aussi un rôle. Entre les pays faisant partie d’Eurotransplant, lors de l’attribution des organes, on respecte aussi un équilibre entre pays: cet équilibre garantit que le nombre d’organes prélevés dans un pays est en permanence en équilibre avec le nombre de d’organes reçus.

Les Centres de transplantation, acteurs nationaux

Un Centre de transplantation est un service médical où des organes humains vascularisés d'un donneur sont transplantés à des fins thérapeutiques dans le corps d'une autre personne, appelée le receveur. Ensemble, les huit pays de la zone d’Eurotransplant comptent 81 Centres de transplantation agréés. Huit d’entre eux sont situés en Belgique:

  • 3 à Bruxelles: Cliniques universitaires Saint-Luc, U.Z. Brussel, Hôpital universitaire Erasme;
  • 4 en Flandre: Onze-Lieve-Vrouwziekenhuis Aalst, U.Z. Leuven, U.Z. Gent; UZ Antwerpen;
  • 1 en Wallonie: CHU de Liège.

Chaque Centre de transplantation doit disposer:

  • d’une équipe de prélèvement composée de chirurgiens et d’infirmiers spécialisés, en mesure de prélever tous les organes vascularisés pouvant être transplantés, qui se tient en permanence à disposition pour le prélèvement d'organes chez des donneurs;
  • d’une équipe de transplantation: composée de chirurgiens, d’infirmiers et d’anesthésistes spécialisés, qui se tient en permanence à disposition pour la transplantation d'organes vascularisés chez des receveurs.
  • de coordinateurs de transplantation: responsables de l’organisation de l’entièreté de la procédure de don et de transplantation.

Le rôle de ces centres est également d’assurer un lien entre les hôpitaux (donneurs et référents) avec lesquels chaque centre de transplantation collabore lors d’un don d'organes, et Eurotransplant afin:

  • d’examiner le Registre National, pour vérifier si un donneur potentiel a exprimé une opposition au prélèvement de ses organes (= rôle du coordinateur de transplantation),
  • de collecter les caractéristiques des donneurs (groupe sanguin, taille, poids, état de santé préalable, mode de vie, qualité de l’organe à prélever…),
  • de collecter les caractéristiques médicales des patients qui attendent une transplantation d’organe (poids, âge, groupe sanguin…).
Publicité
Greffe d'organes - Avant la greffe - Les organismes acteurs dans la transplantation: Eurotransplant et les Centres de transplantation

La liste d’attente pour recevoir un organe

Les conditions requises pour être transplanté

Pour bénéficier d’un don d’organe, il est obligatoire de s’inscrire sur la liste d’attente gérée par Eurotransplant.

Chaque Centre de transplantation possède un comité de médecins et de paramédicaux, qui décide si une personne peut être inscrite sur cette liste d’attente ou pas.

Deux facteurs sont déterminants:

  • les chances de survie du patient s’il n’est pas transplanté,
  • les chances de survie du patient, après l’intervention. Il doit être dans un état de santé physique suffisant, pour pouvoir supporter une lourde opération.   

Un bilan psychosocial est également réalisé, afin d’évaluer si le patient pourra s’adapter aux contraintes liées au mode de vie qui découlent d’une greffe: arrêt du tabac, de l’alcool, adaptation du régime alimentaire, et compliance au traitement (suivi consciencieux et régulier du traitement anti-rejet et des autres traitements prescrits).

Les examens de bilan avant la transplantation

Avant une transplantation, il est nécessaire de dépister tout problème de santé présent et éventuel (problèmes cardiaques, ulcère à l’estomac, cancer, maladies cardiovasculaires et pulmonaires, infections…), et si possible, de le traiter au préalable.

C’est pourquoi il est demandé au patient de réaliser une série d’examens pré-greffe. Ceux-ci dépendent de l’organe à transplanter, mais les principaux sont: 

  • examen du cœur et du débit sanguin,
  • examen des vaisseaux sanguins,
  • examen des poumons,
  • examen de l'œsophage, de l'estomac, de l'intestin grêle et du côlon,
  • inspection des dents et des gencives,
  • examen de la vessie et des voies urinaires, 
  • examen de la vue (un fond d’œil), entre autres pour vérifier si la pression artérielle a augmenté pendant une longue période);
  • examens sanguins;
  • examen dermatologique complet.

L’inscription sur liste d’attente

Si le bilan pré-greffe permet de conclure qu’il n’existe pas de contre-indications à l’intervention, le patient peut être inscrit sur la liste d’attente d’Eurotransplant, via son Centre de transplantation.

En attente d’un organe: rester prêt

Dès qu'une personne en attente d’un organe est inscrite sur la liste d'attente d'Eurotransplant, elle doit être disponible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. En effet, son Centre de transplantation peut la contacter par téléphone à tout moment, dès qu’un organe est disponible.

Greffe d'organes - Avant la greffe - La liste d’attente pour recevoir un organe
Publicité

Lire la suite: Transplantation: l'intervention en pratique

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.