backtotop

Hémorroïdes et maladie hémorroïdaire

Hémorroïdes - Comprendre - Les hémorroïdes: des veines normales

Les hémorroïdes: des veines normales

Veines de l'anus

Les hémorroïdes sont des veines situées dans l'anus. Plus précisément, on parle de lacs vasculaires: il s'agit de toute une série de petits vaisseaux, qui sont parfois organisés en petits sacs plutôt qu'en fins tuyaux comme dans le reste du corps.

  • Une série d'hémorroïdes se situe juste en dessous du rectum, dans une zone qui n'est pas innervée, donc pas douloureuse.
  • Un autre réseau se trouve sur le bord externe de l'anus, sous la peau.

Les hémorroïdes sont en principe maintenues en place dans le canal anal par la muqueuse et par un ligament suspenseur. Elles ne sont cependant pas complètement immobiles: elles bougent selon notre position et pendant les poussées quand nous allons à selle.

À quoi servent les hémorroïdes?


En temps normal, les hémorroïdes sont très utiles. Leur premier rôle, comme tous les vaisseaux sanguins de notre organisme, consiste à irriguer les tissus puis à rapporter vers le cœur et les poumons le sang qui a délivré oxygène et nutriments au niveau de l'anus.

Elles ont aussi une tâche supplémentaire qui leur est spécifique: elles participent à la continence, c'est-à-dire à notre capacité à n'émettre des selles que quand nous le voulons et dans les bonnes conditions. En effet, elles ont tendance à faire très légèrement saillie à l'intérieur de l'anus, ce qui leur permet d’accroître l’efficacité du sphincter musculaire de l’anus.

Publicité

Les hémorroïdes: une maladie?

Maladie hémorroïdaire


Avec l'âge et certains autres facteurs, les hémorroïdes internes et les tissus qui les entourent perdent leur tonicité. Le sang a tendance à stagner, ce qui déforme les hémorroïdes et augmente leur taille. Comme elles sont moins bien "tenues", elles finissent par faire saillie en permanence dans l'anus. Ce phénomène peut entraîner des douleurs ou des saignements, mais reste parfois discret.

Quant aux hémorroïdes externes, elles sont surtout sujettes aux thromboses hémorroïdaires, c’est-à-dire à l’obstruction brutale de la circulation, au sein de l’hémorroïde, par un caillot (thrombus).

Une maladie qui dépend des symptômes

On ne parle de maladie hémorroïdaire que quand des symptômes, très divers, apparaissent.

C'est ainsi que certaines personnes dont les hémorroïdes font fortement saillie ne sont pas considérées comme malades (et pas traitées), alors que d'autres dont les hémorroïdes, plus petites ou moins saillantes, entraînent une forte gêne, le sont.

 

Hémorroïdes - Comprendre - Les hémorroïdes: une maladie?
Publicité

La maladie hémorroïdaires: évolution et causes

Une maladie aux ressentis très variables

Près de 30% de la population souffrirait de maladie hémorroïdaire, mais ce chiffre recouvre des réalités très diverses. Certaines personnes ont des symptômes légers qui s'améliorent déjà lorsqu'elles respectent quelques conseils hygiéno-diététiques. D'autres en revanche voient leurs hémorroïdes évoluer jusqu'à ce que la chirurgie devienne nécessaire. Nous ne sommes pas égaux face aux hémorroïdes…

Les causes de la maladie hémorroïdaire

La maladie hémorroïdaire est multifactorielle. Elle ne peut en général pas s'expliquer par un seul événement. Voici les différents éléments qui augmentent le risque d'en souffrir.

  • Les antécédents familiaux de maladie hémorroïdaire: la plupart des médecins pointent qu'il y a des familles "à hémorroïdes" et d'autres qui ne le sont pas.
  • La constipation chronique ou fréquente: les efforts de poussée font saillir les hémorroïdes dans le canal anal, ce qui affaiblit le tissu de soutien.
  • Tout ce qui dilate ou irrite les vaisseaux: hammams, bains chauds ou bains de soleil, caféine ou théine, alimentation très épicée, alcool, etc.
  • La grossesse: d'abord parce qu'elle nuit à la circulation veineuse pour des raisons hormonales, ensuite parce qu'elle favorise la constipation. Enfin, l'accouchement entraîne une très forte augmentation de la pression dans l'abdomen, ce qui encourage la saillie, voire l'extériorisation des hémorroïdes.
Hémorroïdes - Comprendre - La maladie hémorroïdaires: évolution et causes

Les différents stades (grades) de la maladie hémorroïdaire

Maladie hémorroïdaires de grade 1


La personne présente des symptômes de la maladie hémorroïdaire: douleurs, sensation de pesanteur, chatouillements sont possibles, ainsi que des saignements. Cependant, il n'y a pas de prolapsus (sortie des hémorroïdes internes par l'anus).

En général, des mesures d’adaptation du style de vie suffisent à améliorer la situation: remédier à la constipation résout souvent les problèmes d'hémorroïdes. Un traitement ne se justifie que dans certains cas, quand les symptômes sont très gênants.

Maladie hémorroïdaires de grade 2


Les symptômes sont les mêmes, mais les hémorroïdes sortent de l’anus, temporairement, lorsque la personne va à selle. Elles réintègrent cependant spontanément le canal anal après l'effort.

La régulation du transit reste importante, mais un traitement instrumental, une intervention dans le canal anal (plus légère qu'une chirurgie), peut être proposé. 

Maladie hémorroïdaires de grade 3

Les hémorroïdes s'extériorisent fortement hors de l’anus. Souvent, les patients doivent les replacer à la main après être allés à selle. Le traitement instrumental reste une excellente indication. En cas d'échec, en revanche, un traitement chirurgical s'impose.

Maladie hémorroïdaires de grade 4


Les hémorroïdes sont à l'extérieur de l’anus en permanence, et ne peuvent plus être remises en place par le patient. La chirurgie est nécessaire à ce stade.

Des symptômes variables


Les symptômes dépendent en partie du grade de la maladie, mais pas entièrement. Ainsi des hémorroïdes qui ne s'extériorisent pas peuvent s'avérer très douloureuses, alors que certaines personnes qui sont au grade 3 ne ressentent qu'une gêne mineure. Il est cependant important d'aller consulter pour les hémorroïdes dès qu'elles s'avèrent problématiques. Bien suivie, la maladie peut en effet ne jamais évoluer jusqu'au stade où la chirurgie devient nécessaire.

 

Hémorroïdes - Comprendre - Les différents stades (grades) de la maladie hémorroïdaire

Ecrit par Marion GarteiserLire la suite: Hémorroïdes: quels sont les symptômes?

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.