backtotop

Comment traiter la maladie hémorroïdaire?

Hémorroïdes - Traitements - Les veinotoniques contre la maladie hémorroïdaire

Les veinotoniques contre la maladie hémorroïdaire

Améliorer la circulation sanguine


Les veinotoniques utilisés par voie orale (en médicaments à avaler) servent à améliorer la circulation veineuse. Ils agissent sur les parois des veines, en augmentant leur tonicité et en diminuant les douleurs. Ainsi le sang reflue mieux jusqu'au cœur et les symptômes de l'insuffisance veineuse (jambes lourdes, varices, hémorroïdes) diminuent. Les veinotoniques dans la maladie hémorroïdaire sont conseillés à haute dose, pendant une période courte, pour lutter contre des symptômes particulièrement pénibles: douleur, prolapsus, saignement.

Médicaments contre la douleur


D'autres médicaments sont souvent utilisés en même temps:

  • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (ibuprofène, par exemple), pour lutter contre la douleur et l'inflammation.
  • Des antalgiques comme le paracétamol, toujours pour lutter contre la douleur.
Publicité

Traitements locaux: crèmes contre les hémorroïdes

Les crèmes anti-hémorroïdes sont des traitements locaux, qui doivent être appliqués au niveau de l'anus: soit à l'extérieur, soit dans le canal anal à l'aide d'un applicateur.

Les crèmes les plus efficaces contiennent de la cortisone, radicale pour lutter contre le gonflement et l'inflammation, ainsi qu'un anesthésique local. L'effet est pratiquement direct, les symptômes sont donc soulagés très rapidement. Beaucoup de ces crèmes contiennent également un lubrifiant qui facilite l'expulsion des selles, et possèdent en plus un effet protecteur sur les parois du canal anal.

Il existe également des suppositoires qui contiennent les mêmes principes actifs et ont donc les mêmes effets.

Attention cependant, la cortisone diminue la capacité des hémorroïdes à cicatriser. Ces crèmes augmentent donc le risque de déclencher une fissure anale. Il est donc important de ne les utiliser que sur une très courte période, quelques jours au maximum.

Hémorroïdes - Traitements - Traitements locaux: crèmes contre les hémorroïdes
Publicité

Hémorroïdes: traitements non chirurgicaux

Le principe des traitements instrumentaux

Les traitements instrumentaux ont pour but de créer une fibrose (sorte de cicatrice) au sommet du tissu hémorroïdaire pour renforcer sa suspension et limiter sa vascularisation, pour diminuer le volume du tissu gonflé.

Ils sont pratiqués en consultation en quelques minutes par un gastro-entérologue ou un proctologue sans anesthésie, à travers un anuscope.

  • La ligature de la veine hémorroïde: ce traitement consiste à placer autour du paquet hémorroïdaire problématique un tout petit élastique qui va empêcher le sang de circuler. L'opération faite à l'aide d'un instrument spécifique (ligateur) dure à peine quelques secondes. La ligature n'exige aucune anesthésie puisque la zone n'est pas innervée et n'entraîne donc pas de douleur. Il existe aujourd'hui des appareils qui permettent de l'effectuer sous contrôle d'une échographie.
     
  • La sclérose de la veine hémorroïde: le médecin injecte dans le canal anal, en zone insensible, un produit inflammatoire. L'injection peut provoquer un malaise ou une douleur locale modérée.
     
  • La photocoagulation infrarouge: grâce aux rayons d’une ampoule infrarouge, le médecin réalise une coagulation thermique (sorte de brûlure du tissu).

Les effets secondaires des traitements instrumentaux

Ces traitements entraînent des effets secondaires fréquents mais peu graves, comme des douleurs, un malaise ou des pertes de sang légères. Dans moins de 5% des cas, ils sont plus importants: forte douleur, thrombose hémorroïdaire, troubles urinaires. Enfin, certaines complications rares (moins de 2% des cas) justifient une prise en charge médicale ou chirurgicale: perte de sang importante, fièvre, impossibilité temporaire d'uriner sont les principales.

Votre médecin vous conseillera sans doute des antidouleurs au moment de l'opération pour les jours qui viennent. Si vous souffrez malgré tout beaucoup, ou si vous perdez de grandes quantités de sang, n'hésitez pas à consulter.

Hémorroïdes - Traitements - Hémorroïdes: traitements non chirurgicaux

Ecrit par Marion GarteiserLire la suite: La chirurgie contre les hémorroïdes

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.