backtotop

Symptômes et facteurs de risques du syndrome coronarien aigu

Infarctus aigu du myocarde - Symptômes - SCA: des symptômes variables

SCA: des symptômes variables

Une douleur oppressante dans la poitrine

Le syndrome coronarien aigu (SCA) peut provoquer divers symptômes. Le symptôme le plus fréquent, la douleur, survient souvent le matin avec l’apparition soudaine, au repos, d’une douleur oppressante à l’arrière du sternum. Certaines personnes parlent de sensation d’oppression plutôt que de véritable douleur. Cette douleur/sensation est appelée «angor».

La douleur peut irradier vers le bras (souvent le gauche, mais parfois le droit), le cou, la mâchoire, le dos ou le haut de l’abdomen.

Ischémie silencieuse

Dans les ¾ des cas, les perturbations de la circulation dans les artères coronaires ne se traduisent par aucune manifestation douloureuse. On parle alors d’ischémie myocardique silencieuse. Cette situation se rencontre rarement chez les personnes sans antécédent coronarien connu. Cela se produit fréquemment chez des patients ayant eu un infarctus du myocarde ou de l’angor stable et plus encore en cas d’angor instable.

Autres symptômes

Souvent, mais pas toujours, le patient transpire, a des nausées ou vomit. Il peut être agité ou anxieux.

De nombreuses femmes présentent des symptômes de type essoufflement, fatigue ou difficulté de digestion (éructations). Chez les femmes, le mal de dos est plus fréquent que la douleur à l’arrière du sternum. Plutôt qu’une douleur, elles ont aussi parfois tendance à évoquer une sensation de picotement ou de brûlure.

Publicité
Infarctus aigu du myocarde - Symptômes - SCA: des symptômes variables

Quels sont les facteurs de risque du SCA?

Différents facteurs augmentent le risque de présenter un syndrome coronarien aigu (SCA):

Le risque de SCA augmente avec l’âge et est plus élevé chez les hommes.

Infarctus aigu du myocarde - Symptômes - Quels sont les facteurs de risque du SCA?
Publicité

Syndrome coronarien aigu: le temps presse

Le symptôme est déterminant

Dans les maladies coronariennes, le symptôme détermine le degré d’urgence. L’angine de poitrine stable ne constitue pas une urgence, contrairement à l’angine de poitrine instable et à l’infarctus du myocarde (crise cardiaque), qui nécessitent une prise en charge immédiate. Il est donc important de différencier les symptômes de l’angine de poitrine stable de ceux qui évoquent un syndrome coronarien aigu (SCA).

L’angor instable et l’infarctus, qui tous deux font partie de ces fameux syndromes coronariens aigus, se présentent généralement de la même façon. Une hospitalisation s’impose dans les deux cas.

«Time is muscle»

En cas d’infarctus du myocarde (crise cardiaque), le temps est un facteur crucial. «Time is muscle», comme le soulignait il y a 35 ans le cardiologue américain Eugene Braunwald. En d’autres termes, l’infarctus du myocarde est un processus évolutif, dont les conséquences dépendent dans une large mesure de l’ampleur de l’infarctus. Plus vite la circulation sanguine est rétablie, plus le myocarde (muscle cardiaque) sera épargné. Dans la littérature médicale, le délai de référence pour l’instauration d’un traitement de reperfusion est de maximum 120 minutes, et idéalement de 1 heure après le début des symptômes. Il y a donc peu le temps pour hésiter, appeler son médecin… Il faut se faire transporter en urgence à l’hôpital.

Infarctus aigu du myocarde - Symptômes - Syndrome coronarien aigu: le temps presse

Ecrit par Emily NazionaleLire la suite: Comment diagnostiquer un SCA?

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.