1 Les traitements de l'insuffisance veineuse | MediPedia
backtotop

Les traitements de l'insuffisance veineuse

Insuffisance veineuse - Traitement - Les bas et collants de contention

Les bas et collants de contention

La base du traitement de l'IVC

Quel que soit le stade de l'IVC, le port de bas, de collants ou encore de chaussettes de contention est à la base du traitement de la maladie.

Le principe

Les bas, collants et chaussettes de contention sont faits de textiles très résistants et assez serrants. Ils compriment les veines dilatées et diminuent leur diamètre, ce qui a pour effet d'augmenter la vitesse de la circulation sanguine dans les veines.

Les bas et collants de contention agissent également sur les muscles de la jambe. Comprimés, ceux-ci agissent comme une pompe sur les veines, forcent le sang à remonter vers le coeur, qui par conséquent, ne stagne plus dans les membres inférieurs.

Les bénéfices

Les traitements par contention permettent de soulager les sensations désagréables causées par l'IVC (gênes, douleurs, crampes), de diminuer les oedèmes et de limiter l'apparition de nouvelles varices. Étant en général conçus dans des tissus plus ou moins opaques, ils dissimulent aux regards des varices souvent jugées disgracieuses. Attention toutefois: les bas de contention ne sont efficaces que s'ils sont utilisés quotidiennement, ce qui n'est pas toujours un objectif facile à atteindre. Pour certaines personnes âgées ou avec problèmes articulaires, enfiler ces bas n'est pas aisé. Il ne faut dans ce cas pas hésiter à se faire aider.

Les modèles actuels

Ces dernières années, les fabricants ont mis l'accent sur l'aspect esthétique des traitements par compression. Aujourd'hui, il existe des modèles de bas, de collants et de chaussettes on ne peut plus discrets et/ou féminins. Ils sont disponibles dans toutes les tailles, dans plusieurs coloris, ainsi que dans différents degrés de contention.

Publicité

Les médicaments

Les veinotoniques

A base de molécules de synthèse ou d'extraits de plantes (notamment les flavonoïdes) et disponibles en vente libre, les veinotoniques (dits aussi veino-actifs, veinotropes, phlébotoniques ou encore phlébotropes) augmentent le tonus des parois veineuses et protègent les cellules qui tapissent l'intérieur des veines et ont, pour certains, des vertus locales anti-inflammatoires. Ils soulagent les symptômes de l'IVC (douleurs, sensation de jambes lourdes, oedème, crampes etc.) Les veinotoniques n'ont par contre pas d'action clairement démontrée sur la prévention ou la diminution des varices. Attention: tous les veinotoniques n'ont pas la même efficacité. Demandez conseil à votre médecin ou pharmacien.

Les anti-oedémateux

Comme leur nom l'indique, les anti-oedémateux visent à réduire l'oedème. Il en résulte une diminution mesurable du volume de la jambe et/ou de la cheville. Certains médicaments anti-oedémateux possèdent en plus des vertus anti-inflammatoires ou améliorent la micro-circulation.

Insuffisance veineuse - Traitement - Les médicaments
Publicité

La sclérothérapie

La technique

Connue depuis les années 20, la sclérothérapie est le traitement le plus courant pour soigner les varices de petit et moyen calibres. La technique consiste à injecter un produit sclérosant dans la veine malade. Sous l'effet de la substance, celle-ci va se rétracter, se durcir et finalement se boucher. Une fois bouchée, la veine ne laisse plus passer le sang et finit par se détruire par un processus de sclérose. Le sang est alors dévié vers les veines avoisinantes.

La sclérothérapie ne nécessite pas d'hospitalisation.

Les produits

Il existe différents produits sclérosants, généralement bien tolérés. Leur dosage, le nombre de séances et l'intervalle entre ces séances (deux à huit semaines) varient en fonction du type et du calibre des veines à traiter.

Insuffisance veineuse - Traitement - La sclérothérapie

Le stripping/l'éveinage

Le principe

Le stripping, dit aussi éveinage, est une opération chirurgicale qui a pour but d'enlever une veine saphène qui n'est plus (suffisamment) fonctionnelle. Sous anesthésie locale ou générale, cette technique consiste à pratiquer une incision à l'extrémité supérieure de la veine (à l'aine, par exemple), d'y introduire une petite ogive reliée à un fil, de la faire glisser le long du vaisseau jusqu'à l'autre extrémité et de l'y attacher. Ensuite, il suffit de tirer sur le fil. L'ogive fait se retourner la veine, un peu comme une chaussette, et le vaisseau est extrait de la jambe par l'incision.

Et après?

Une fois la varice enlevée, le sang, qui doit bien passer quelque part, va emprunter d'autres veines pour remonter vers le coeur. Il est donc indispensable d'adopter une bonne hygiène de vie. Dans le cas contraire, de nouvelles varices risquent d'apparaître.

Hospitalisation et convalescence

En l'absence de complications, l'hospitalisation est brève: entre 24 et 48 heures. Par contre, la convalescence est plus longue: un arrêt de travail de trois à quatre semaines est indispensable afin de bien cicatriser et de permettre au réseau veineux alternatif de "se mettre en route". De plus, le port continu de bas de contention est obligatoire pendant plusieurs jours.

Insuffisance veineuse - Traitement - Le stripping/l'éveinage

Les procédés mini-invasifs

Si le stripping et la sclérothérapie se sont imposés comme les principaux traitements de l'IVC, depuis quelques années, d'autres techniques moins invasives sont employées. L'ablation de la veine par radiofréquence (ARF), la coagulation par laser ou encore la sclérothérapie à la mousse en font partie.

Au niveau du risque de récidive, ces alternatives thérapeutiques semblent donner des résultats comparables aux traitements classiques. Cependant, nous ne disposons pas encore de suffisamment de recul pour en établir l'efficacité à long terme.

Insuffisance veineuse - Traitement - Les procédés mini-invasifs

Ecrit par Candice Leblanc

Publicité
Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.