backtotop

La cortisone en bref

Les anti-inflammatoires et la cortisone

Parmi les anti-inflammatoires, il faut distinguer les anti-inflammatoires stéroïdiens, qui sont des corticoïdes, des anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS). Les anti-inflammatoires stéroïdiens, c’est-à-dire des dérivés du cortisol et de la cortisone, ont un effet plus puissant et/ou souvent plus prolongé: prednisone, prednisolone, méthylprednisolone, bêtaméthasone ou dexaméthasone. Les AINS sont très nombreux et ont prouvé leur efficacité pour lutter contre la douleur inflammatoire et l’inflammation. Leur efficacité sur la douleur et l’inflammation se manifeste rapidement, en quelques heures ou quelques jours. La prescription d’AINS est essentiellement médicale, mais certains comme l’ibuprofène jusqu’à 400 mg ou l’aspirine sont disponibles en vente libre (OTC). Notez qu’il faut éviter d’associer deux AINS, y compris un AINS avec de l’aspirine (exception faite de la cardioaspirine ou de l’asaflow dosés à 100 mg/jour, qui ont alors un rôle antiagrégant plaquettaire et non anti-inflammatoire).

Anti-inflammatoires: un traitement symptomatique pas curatif

Il est également important de rappeler que les anti-inflammatoires permettent de lutter contre l’inflammation quelle qu’en soit la cause. Ce sont donc des traitements symptomatiques, c’est-à-dire qu’ils ne suppriment pas la cause de l’inflammation mais seulement sa conséquence! Ils ont également une action sur la douleur. Les AINS sont classés en différentes classes pharmacologiques. Il n’y a pas de traitement supérieur à un autre, mais chaque personne a une sensibilité particulière aux AINS. Il faudra parfois en changer pour trouver celui qui sera, pour vous, le plus efficace et le mieux toléré. L’association entre un AINS et un corticoïde est possible.

Écrit par Barbara SimonLire l’article suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
Inflammation traitée par la cortisone - La cortisone en bref - Les anti-inflammatoires et la cortisone