backtotop

Les vaccins

Différents types de vaccins

Qu’est-ce que la vaccination(1)?

La vaccination consiste à introduire dans l’organisme une partie de microbe  rendu inoffensif (l’antigène de surface ou Arn messager). Notre corps réagit à l’introduction de ce «faux» microbe en fabriquant des défenses (les anticorps). Lorsque notre organisme rencontre le vrai microbe, il reconnaît le microbe inactif, qui était contenu dans le vaccin, et sait donc se défendre efficacement contre le vrai microbe.

Comment agit un vaccin?

Lors d’une vaccination, on injecte une portion/partie de microbe tué ou atténué, rendu inoffensif. Le corps va reconnaître le microbe modifié injecté comme s’il était actif, et va fabriquer des anticorps pour se battre et l’éliminer. Notre organisme mémorise la réaction qu’il doit développer pour se défendre et se protéger de la maladie si le microbe actif se présente. Pour maintenir l’efficacité de la protection, toute une vie des rappels de vaccin sont parfois nécessaires. La durée de protection qu’apporte la vaccination dépend en effet de nombreux paramètres : l’âge, le type de vaccin utilisé, la présence ou non d’adjuvant, etc. Certains vaccins nécessitent de pratiquer des injections de rappels, y compris durant l’enfance et à l’âge adulte.

Quels sont les différents types de vaccins(2)?

Il existe différents types de vaccins: les vaccins vivants atténués et les vaccins inactivés (ou tués).

  • Vaccins vivants atténués

Les vaccins atténués sont fabriqués à partir de virus ou bactéries, que l’on a fait muter afin qu’ils perdent leur caractère pathogène. C’est le cas du vaccin contre la tuberculose (BCG), du vaccin Rougeole-Oreillons-Rubéole (ROR), du vaccin contre la polio ou contre la fièvre jaune.

  • Vaccins inactivés

Pour les vaccins inactivés, les virus ou bactéries ne sont pas vivants. Ils sont donc totalement inoffensifs, mais restent capables de susciter une réponse du système immunitaire.

Ils peuvent contenir soit:

  • un fragment de l’agent infectieux (paroi): vaccins contre l’hépatite B ou contre le tétanos
  • la totalité de l’agent infectieux inactivé: c’est le cas du vaccin contre la coqueluche
  • une partie de son matériel génétique (ARN): les vaccins à ARN messager contre le Covid-19  contiennent l'ARN messager codant la protéine de surface du SARS-CoV-2 (Spike). Cest le «manteau» du virus en quelque sorte.

Composition des vaccins(3)

Le rôle des adjuvants. Des adjuvants sont ajoutés dans certains vaccins pour optimiser la réponse immunitaire de la personne vaccinée, c’est-à-dire la production d’anticorps. Leur utilisation permet d’augmenter l’efficacité et la durée de la protection contre la maladie. Des conservateurs sont utilisés pour assurer la qualité des vaccins, notamment pour empêcher la contamination du vaccin par une bactérie ou pour améliorer la conservation du vaccin (résistance à la chaleur par exemple).

Écrit par Anne-Sophie Glover-Bondeaulire le chapitre suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
Peur du vaccin - Les vaccins - Différents types de vaccins