backtotop

Causes

Leucémie myéloïde aigue - Causes - Comment se développe la LMA?

Comment se développe la LMA?

Lorsque le matériel génétique d’une cellule est endommagé, des cellules anormales ou cancéreuses peuvent apparaître. Dans le cas de la leucémie myéloïde aigüe (LMA), ce sont les cellules progénitrices des cellules sanguines, ou cellules de moelle osseuse, qui subissent ces mutations. Les cellules de moelle osseuse mutées ne peuvent plus se développer correctement et ne deviendront dès lors pas des cellules sanguines normales et saines. Ces cellules sanguines anormales sont aussi appelées jeunes cellules, globules blancs jeunes ou myéloblastes. Comme ces cellules prolifèrent de manière incontrôlée et peuvent survivre plus longtemps, elles vont envahir les cellules sanguines saines. Ce qui compromet la production des cellules sanguines normales. L’hémogramme typique d’un patient atteint de LMA montre dès lors un nombre réduit de globules rouges tandis que les globules blancs sont présents en quantité normale. Parmi les globules blancs se trouvent toutefois aussi des cellules cancéreuses dysfonctionnelles. Au fil du temps, les myéloblastes peuvent aussi envahir la circulation sanguine et même les organes.

Publicité
Leucémie myéloïde aigue - Causes - Comment se développe la LMA?

Quels sont les facteurs de risque de la LMA?

On ignore souvent les causes exactes du développement de la LMA. Mais, dans la plupart des cas, elle est la conséquence de mutations «de novo». Ce qui signifie que ces mutations sont nouvellement formées et peuvent survenir au hasard(1). Elles apparaissent plus souvent avec l’âge.

LMA, plusieurs mutations

Actuellement, plusieurs mutations sont liées à l’apparition de la LMA. Certaines sont plus fréquentes que d’autres. Il n’est aussi pas inhabituel de retrouver plusieurs mutations différentes dans les gènes de patients atteints de LMA(2).

LMA: transmission génétique

Il arrive parfois que de petites erreurs dans l’ADN soient transmises génétiquement par un des parents, si bien que la personne est alors plus à risque de développer une LMA. Et, dans des cas rares, les patients atteints de LMA peuvent avoir été exposés à un ou plusieurs facteurs de risque environnementaux. Les facteurs de risque connus sont notamment(3):

  • l’exposition à des produits chimiques spécifiques comme le benzène, certains produits de nettoyage, détergents ou décapants;
  • une radiothérapie antérieure;
  • la présence d’affections hématologiques sous-jacentes, comme le syndrome myélodysplasique ou les tumeurs myéloprolifératives.

(1)Wiese, M. & Daver, N. Unmet clinical needs and economic burden of disease in the treatment landscape of acute myeloid leukemia. The American journal of managed care vol. 24 S347–S355 (2018).
(2)Rubnitz, J. E., Gibson, B. & Smith, F. O. Acute Myeloid Leukemia. Hematology/Oncology Clinics of North America vol. 24 35–63 (2010).
(3)De Kouchkovsky, I. & Abdul-Hay, M. ‘Acute myeloid leukemia: A comprehensive review and 2016 update’. Blood Cancer Journal vol. 6 e441 (2016).

Publicité

Écrit par Léni VandekerckhoveLire la suite:

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.